Voyage

Pourquoi Bali est surnommée “l’île des Dieux” ?

ile

S'abonner au podcast
Au voisinage de Java, Bali est sans doute l’île indonésienne la plus fréquentée par les touristes. Ce qui les attire, parmi d’autres attraits, c’est l’évidence d’une imprégnation religieuse qui a valu à Bali le surnom d’ “île des dieux”. Tout visiteur, même un peu distrait, se rendra compte que Bali mérite bien ce qualificatif.

Des rites omniprésents

Si Bali a été baptisée l’ “île des dieux”, c’est d’abord parce que ses habitants font preuve d’une grande dévotion. Presque tous hindouistes, leur religion se teinte d’aspects propres à l’île.

À côté de la triade divine qui, dans l’hindouisme, rassemble Brahma, Shiva et Vishnou, la religion balinaise ajoute à son panthéon une divinité suprême, du nom de Sang Hyang Whidi.

La dévotion se manifeste surtout par des prières, qui scandent le rythme de la vie quotidienne. Elles se déroulent d’abord au temple, et s’accompagnent de nombreuses offrandes. Composées, selon les occasions, de riz, dont les grains représentent le dieu suprême, de fruits ou de légumes, elles sont disposées sur des feuilles de bananes ou des pétales de fleurs.

L’eau lustrale et l’encens jouent aussi un rôle important dans le déroulement des oraisons. Les offrandes sont déposées sur les autels des temples ou près du Sangha, un édifice cultuel construit dans chaque cour de maison.

L’île des temples

Son surnom d’ “île des dieux”, Bali le doit aussi à la présence des multiples temples qui font partie du décor quotidien des habitants. C’est pour cette raison que Bali a reçu l’autre nom d’ “île des mille temples”.

Le plus modeste village comporte au moins trois lieux de culte, consacrés aux membres de la trinité divine de l’hindouisme.

Le plus vaste de ces temples, situé au nord de l’île, est le Pura Besakih. Ce centre de la spiritualité hindouiste balinaise est en réalité un très vaste complexe religieux. Sa grande enceinte comprend des temples voués au culte de la divinité suprême et de la Trimurti, la triade divine.

Cette présence omniprésente de la religion, manifestée tant dans la présence des édifices religieux que dans la dévotion quotidienne des habitants, donne tout son sens à ce surnom d’ “île des dieux”.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre