Sciences

Pourquoi les baleines fabriquent des “pièges à bulles” ?

bulle

S'abonner au podcast
Poussés par leur instinct et la nécessité vitale de se nourrir, certains animaux déploient une véritable ingéniosité pour capturer leurs proies. C’est sans conteste le cas des baleines à bosse, qui ont mis au point une stratégie très habile: ces pièges à bulles !

Des chercheurs américains, désireux d’observer le comportement des baleines à bosse, les ont étudiées au large de l’Alaska, dans la partie Sud-Est de la contrée.

C’est là qu’au printemps, les cétacés se rassemblent en bandes très nombreuses. Ils savent qu’ils pourront se nourrir à bon compte. C’est dans ces eaux, en effet, que des élevages de saumons relâchent des milliers de poissons en surnombre.

Filmées d’abord d’un bateau, puis d’un drone, les évolutions des baleines pouvaient sembler étranges à première vue. Elles se manifestaient par l’apparition, à la surface de l’eau, de deux cercles de bulles. Au centre du rond ainsi tracé, on voyait ensuite surgir les cétacés, la gueule largement ouverte.

Des observations plus fines, ainsi que l’analyse des images récoltées, ont pu permettre de comprendre la stratégie des mammifères marins. Derrière l’apparence de mouvements a priori désordonnés, se cachait en réalité une technique de chasse très élaborée.

La tactique déployée par la baleine à bosse comprend plusieurs étapes. Dans un premier temps, elle émet sous l’eau une suite de petites bulles, grâce à son évent. Puis elle tourne sur elle-même, au moyen de ses nageoires pectorales.

Ce mouvement rapide brasse l’eau et organise la théorie de bulles en un premier cercle. En continuant de tournoyer, la baleine en crée un second. Ces cercles de bulles finissent par former une sorte de barrage, qui emprisonne les proies dont se nourrit la baleine.

Elle n’a plus ensuite qu’à ouvrir sa gueule toute grande pour se régaler des poissons emprisonnés. En revanche, l’origine de cette stratégie de chasse astucieuse n’est pas connue. D’après certaines hypothèses, les baleines agiraient ainsi pour avoir plus de chance de capturer des proies plus difficiles à attraper.

Elles dépenseraient ainsi moins d’énergie qu’en utilisant leur technique habituelle, qui consiste simplement à nager dans certaines zones en maintenant leur gueule ouverte.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre