Santé

Apprendre une langue étrangère permet-il de lutter contre Alzheimer ?

alzheimer

S'abonner au podcast
De nombreuses études montrent à quel point l’apprentissage et la pratique d’une langue étrangère peuvent avoir des effets positifs sur la santé cérébrale. Parmi ces études figurent celle récente parue aux Etats Unis dans Journal of Neurolinguistics.

Ses conclusions sont claires: apprendre une langue étrangère entraine des changements anatomiques dans le cerveau conduisant à renforcer son fonctionnement.

Même si l’analogie fréquemment faite entre le cerveau et les muscles est quelque peu abusive, il reste vrai qu’une activité cérébrale dynamise le fonctionnement de nos neurones.

Mais voyons plus en détails cette étude. 39 personnes ayant l’anglais pour langue maternelle ont reçu pendant un mois et demi des leçons rudimentaires de mandarin. Pendant toute la durée de l’expérience des examens IRM furent réalisés afin de suivre leur activité neuronale. Après analyse des résultats, il est apparu que le cerveau des meilleurs élèves montrait des neurones encore mieux ramifiés.

Il semble donc possible à tout âge de bénéficier par l’effort de l’apprentissage d’une langue de  changements anatomiques parfaitement observables.

Quid d’Alzheimer ? Les résultats de l’étude précitée comme de nombreuses auparavant semblent bien indiquer qu’apprendre une langue étrangère peut non seulement améliorer les capacités cognitives de l’apprenant mais aussi retarder le déclin cognitif des personnes âgées.

D’ailleurs des études ont déjà eu lieu pour se prononcer spécifiquement sur cette maladie. Il y a quelques années au Canada 184 patients atteints de la maladie d’Alzheimer avaient été suivis pendant 4 ans. On avait alors observé que les personnes ayant parlé deux langues durant toute leur vie développaient la maladie jusqu’à 5 ans plus tard que ceux qui ne parlaient qu’une langue.

Au delà des langues, apprendre de manière générale est bénéfique. Ainsi une scolarité longue est une “protection” contre les manifestations cliniques d’Alzheimer car elle favorise le maintien des connexions entre les neurones. Une étude a ainsi montré qu’étudier uniquement jusqu’à la 5ème double le risque comparé aux élèves ayant étudié jusqu’à bac +1.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre