Culture G.

Adolf Hitler était-il vraiment végétarien ?

Abonnez-vous au podcast “Culture Générale” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Voici l’occasion de pulvériser une idée fausse, pourtant très répandue et particulièrement tenace.

Parmi tous les mythes entourant Hitler, celui qui veut que le Fuhrer ait été végétarien a connu en effet un grand succès. Pourtant il mangeait bien de la viande !

Pour comprendre comment cette légende s’est construite il faut remonter le temps.

Après avoir gravi les échelons du Parti national-socialiste des travailleurs allemands, Hitler devient en 1933 Chancelier et nomme Joseph Goebbels comme “Ministre du Reich à l’Éducation du peuple et à la Propagande”.

Goebbels a dès lors un contrôle absolu sur les médias. Responsable de la propagande, il utilisera son poste pour façonner l’image d’Hitler. Et parmi les mensonges utiles pour lui donner une image idéale, figure l’information selon laquelle Hitler est végétarien.

Hitler n’était donc pas végétarien. Pour preuve un de ses cuisiniers a raconté que s’il ne mangeait pas de poisson il appréciait les saucisses, le jambon, et le Leberknödel, un plat traditionnel allemand consistant de “boulettes de foie”.

Par ailleurs dans son livre de cuisine The Gourmet Cooking School Cookbook, Dione Lucas, qui avait travaillé comme cuisinière dans un hôtel de Hambourg révèle que le pigeon farci était un des plats préférés de l’homme d’État.

Goebbels a-t-il pour autant inventé de toutes pièces le végétarisme d’Hitler ? Pas tout à fait. Il souffrait de problèmes d’estomac et dû réduire progressivement sa consommation de viande au fil de sa vie, tout en faisant des régimes à base de fruits et légumes.

Source

1 commentaire

1 commentaire

  1. Polo

    5 novembre 2019 at 12 h 48 min

    Philippe Charlier, médecin légiste spécialiste des “ cold cases ” (affaires classées sans suite) s’est rendu en Russie pour analyser ces restes. Après quelques examens et comparatifs, il a déjà pu démontrer que ces fragments appartenaient bien à Hitler. Ensuite, il a pu démontrer le suicide de l’ancien chancelier, ce qui écarte une bonne fois pour toute les autres théories.
    Pour confirmer cela, Philippe Charlier s’appuie sur un détail très important: Adolf Hitler était végétarien. Ce paramètre est déterminant dans l’analyse des dents, et vient aussi mettre tout le monde d’accord sur le régime alimentaire du dictateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre