Culture Générale

Pourquoi le cidre n’est ni normand ni breton ?

ci

S'abonner au podcast
Le cidre est un peu comme le Mont St Michel. La Normandie et la Bretagne se le disputent depuis longtemps. Le Mont a été breton pendant 150 ans, avant de devenir normand à partir de 1009. Mais le cidre ? C’est compliqué.

Si l’on considère qu’un jus constitué de pommes et de miel dont le goût s’approchait du cidre est le produit dont le cidre actuel est originaire alors il faut admettre que le cidre est né en Méditerranée dès l’Antiquité. La « chekar » par les hébreux ou « sikera » par les grecs, était en effet une boisson approchante obtenue en mélangeant des morceaux de pommes trempés dans de l’eau bouillante et du miel.

Ensuite, de la Méditerranée le cidre est passé sur sa route vers le nord ouest de la France par le pays Basque. Là à l’époque gallo-romaine, les marins basques en embarquent à bord de leurs navires pour lutter contre le scorbut. Au gré de leurs rencontres ils transmettent la recette aux marins normands et bretons.

On sait aussi qu’un guide du XIIe siècle informe les pèlerins en route pour Saint-Jacques-de-Compostelle que le Pays basque propose des pommes et du cidre.

Au passage signalons pourtant que les vertus du cidre sur le scorbut des marins sont très incertaines. Pour preuve en 1747, un médecin anglais, James Lind, fit l’expérience suivante: il testa sur 12 marins qui avaient le scorbut 6 remèdes différents dont le cidre, le vinaigre, l’eau de mer… Résultat: le meilleur remède fut la consommation journalière d’agrumes. Le cidre avait des effets positifs bien moins évidents.

La première mention de cidre en Normandie remonte à l’an 1082. Alors que la Bretagne ne commence à se couvrir de pommiers qu’au XIVe siècle. Pourtant dès le XIIe siècle on fabrique de grandes quantités de cidre dans l’ouest du pays car on vient d’inventer le pressoir. Mais on doit à Guillaume Dursus, un normand, l’amélioration des techniques de fabrication.

L’écrivain voyageur, Gilles Le Bouvier, rapporte que la Normandie produit « grant foison de pommes et de poires, dont on fait le citre (cidre) et le poiré, dont le peuple boit ». Et dès le 16e siècle cette boisson est très populaire dans tout le pays.

Ainsi il est plus sage de dire que le cidre n’est ni vraiment normand ni breton. Que ses origines sont très lointaines et nous emmènent bien au dela de nos frontières !

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre