Santé

A partir de quand est-on mort ?

mort

Légalement c’est l’absence d’activité dans le cerveau qui est le signe du décès d’une personne. Et ce, y compris si le cœur continue de battre.

Mais cela ne fut pas tout le temps le cas. Jusqu’en 1968, le critère était le suivant : une personne était déclarée morte quand son cœur ne battait plus et qu’elle ne respirait plus. Le décès ne pouvait être déclaré que si ces deux conditions étaient réunies. Mais la loi a dû évoluer en raison des progrès de la médecine. En effet on sait maintenant comment maintenir en vie quelqu’un même si son cœur et son poumon fonctionnent mal. Donc le critère est devenu le cerveau. Ainsi même si les poumons fonctionnent mais que le cerveau est à l’arr6et une personne peut être déclarée morte.

Sans cerveau certes les organes comme les tissus peuvent être encore vivants, mais ils ne sont plus contrôlés.
Le problème est qu’il est plus difficile aujourd’hui de constater l’arrêt du cerveau qu’il ne l’était par le passé du cœur ou des poumons. Il existe pour cela des tests spécifiques comme la réaction des yeux à la lumière, ou celle du corps à la douleur.
En France, pour déclarer un individu mort il faut réaliser les examens suivants : une radio de la circulation sanguine dans le cerveau ou deux électroencéphalogrammes plats pendant au moins trente minutes, réalisés à quatre heures d’intervalle.


Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre