Incroyable !

A Dubai on peut assister à deux couchers de soleil le même jour

vis Abonnez-vous au podcast “Incroyable!” pour ne rater aucun nouvel épisode:
spotify-r. S’abonner
apple-r-1 S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Quoi de plus beau qu’un coucher de soleil ? Deux couchers de soleil, pardi ! (eh oui : c’est possible) Plutôt chanceux, les habitants de Dubaï peuvent en contempler deux à la suite, s’ils se rendent au sommet du gratte-ciel Burj Khalifa, seulement quelques minutes après avoir été au niveau du sol.

Le soleil se couche deux fois

Haut de 828 mètres (depuis la fin de a construction, en 2009) le gratte-ciel de Burj Khalifa surplombe majestueusement le ciel de Dubaï.

En plus d’être le plus grand bâtiment du monde, cet édifice impressionnant est, par ailleurs, le théâtre d’un phénomène amusant. En effet, les résidents du 80ème – et dernier – étage assistent au coucher du soleil deux à trois minutes après les personnes présentes au niveau du sol.

Les voyageurs les plus curieux peuvent donc – s’ils le souhaitent – admirer deux soleils couchants à la suite, en empruntant un des ascenseurs ultra-rapides qui les mènent au plus haut point d’observation de la tour.

Un exercice qui demande – tout de même – un peu d’organisation et de rapidité d’exécution.

Un léger décalage

Si elle peut sembler simplement divertissante, cette particularité a néanmoins des conséquences sur le plan religieux.

En effet, en islam, l’heure de la rupture du jeûne (appelée “iftar”, en arabe) est déterminée par le coucher du soleil. Les occupants de la tour Burj Khalifa doivent donc respecter le ramadan, deux minutes de plus que les autres musulmans de la ville.

Cette décision – validée par les plus hauts dignitaires religieux de l’émirat – a ainsi un caractère officiel dans cet espace où la religion structure la vie quotidienne des habitants.

Par ailleurs, bien que pouvant sembler original, ce décret fait écho à une autre résolution prise un dignitaire musulman égyptien, il y a un millier d’années. Devant statuer sur l’heure de l’iftar, celui-ci avait – en effet – précisé que les gardiens du phare d’Alexandrie (haut de 135 mètres, environ) devaient rompre leur jeûne lorsqu’ils observaient le coucher su soleil ; peu importe s’ils étaient en décalage avec le reste de la ville.

À cet égard, la moderne ville de Dubaï reste plutôt conforme aux antiques traditions.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre