Incroyable !

Un père sur 25 élève l’enfant d’un autre sans le savoir

vis Abonnez-vous au podcast “Incroyable!” pour ne rater aucun nouvel épisode:
spotify-r. S’abonner
apple-r-1 S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.

Aujourd’hui un podcast assez court pour vous faire part d’une réalité ahurissante ! Une étude publiée dans une revue britannique révèle que 4% des pères élèvent, en l’ignorant, l’enfant d’un autre homme.

Fondée sur une analyse de 17 études différentes portan sur des tests réalisés dans d’autres buts que la vérification d’une paternité, la conclusion est que seraient concernés très exactement 3,7% des pères.

Les raisons sont multiples et ne peuvent se réduire à l’infidilétié. Elle est bien sûr une des principales causes, mais il ne faut pas négliger les cas de grossesse attribuée par erreur à un nouveau partenaire ou plus rarement , certes, à des erreurs lors d’insémination artificielle ou de fécondation in vitro.

Avec la possibilité récente d’effectuer via Internet des tests génétiques très simplement, on peut s’inquiéter des conséquences sur les familles de cettele révélation: destruction de cette famille, violences, ou maltraitance.

C’est certainement ces raions qui expliquent pourquoi en France, il resteinterdit de faire ce type de tests, des tests ADN, sauf exceptions strictement encadrées. Un test ADN pour soi même est ainsi puni de 3.750 euros d’amende.

Seul un test réalisé dans un cadre légal a valeur devant un juge. Il faudra qu’il soit réalisé par un expert dûment mandaté par un tribunal, dans le cadre d’une procédure. Ce qui prend plusieurs mois.

Les tests ADN faits à l’étranger ou par Internet étant illégaux, ils ne peuvent pas être retenus par les tribunaux comme preuve.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre