Culture Générale

La théorie des 6 degrés de séparation est-elle vraie ?

separation

S'abonner au podcast
Non, elle est fausse, mais la réalité est encore plus étonnante !

Selon la théorie des six degrés de séparation, toute personne sur la planète peut être reliée à n’importe quelle autre grâce à une chaîne de relations individuelles de six personnes au maximum.

Cette théorie fut mise au point par le Hongrois Frigyes Karinthy en 1929. Il publia un recueil de nouvelles intitulé « Tout est différent ». Une des nouvelles intitulée « Chaînons » explique qu’en raison des avancées technologiques dans les domaines de la communication et des voyages, les réseaux d’amitié ont pu s’étendre sur des distances plus grandes. L’idée centrale était que la connectivité croissante entre les êtres humains réduisait le monde. La densité des réseaux humains étant de plus en plus importante, les distances sociales rétrécissaient. Conséquence, il était persuadé que deux personne sprises au hasard pouvaient être reliées au maximum par cinq intermédiaires. Cette nouvelle contient le passage suivant:

« L’un de nous suggéra de préparer l’expérience suivante afin de prouver que la population de la planète est plus proche ensemble maintenant qu’elle ne l’a jamais été dans le passé. Nous devrions sélectionner n’importe quelle personne du 1,5 milliard d’habitants de la planète, n’importe qui, n’importe où. Il paraît que, n’utilisant pas plus de cinq individus, l’un d’entre eux étant une connaissance personnelle, il pourrait contacter les individus choisis en n’utilisant rien d’autre que le réseau des connaissances personnelles. »

Marqué par cette idée, l’américain Michael Gurevich dans les années 1960, mena une étude sur la structure des réseaux sociaux. Des résultats qui furent utilisés par le mathématicien Manfred Kochen, qui en conclua que dans un pays de la taille des États-Unis sans structure sociale, « il est pratiquement certain que deux individus au hasard peuvent se contacter au moyen d’au moins deux intermédiaires. Dans une population structurée socialement cela est moins possible mais reste encore probable. Et peut-être pour la population mondiale entière, on aura besoin probablement seulement d’un seul individu de plus.».

Enfin le psychologue américain Stanley Milgram continua ce travail et les expériences.

Aujourd’hui avec Internet et les réseaux sociaux on a pu mesurer beaucoup plus précisément le degré de séparation. En 2016 sur Facebook il était exactement (et seulement) de 3,5 degrés.

Source

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre