Santé

Pourquoi les sèche-mains ne sont pas hygiéniques ?

seche-mains

S'abonner au podcast
En France, plus de 80% des personnes se lavent les mains après être allées aux toilettes. Mais pour les sécher, plusieurs solutions sont possibles. Toutes ne sont pas équivalentes en termes d’hygiène pour autrui.

Pourtant prisé des utilisateurs de toilettes publiques les sèche-mains à air pulsé (à ne pas confondre avec ceux a air chaud) serait de nature à répandre les microbes. C’est ce que démontre une étude publiée dans Journal of Applied Microbiology récemment confirmée.

Déjà il y a deux ans il avait été constaté que lors du séchage des mains par sèche mains à air, la dispersion de bactéries de type lactobacille, cette bactérie que l’on retrouve sur des mains mal lavées, était 4,5 fois plus élevée pour un sèche-main à air pulsé que pour un sèche-main à air chaud et 27 fois plus importante qu’avec une serviette en papier.

Cette fois c’est la propagation d’un virus, le bactériophage MS2, qui a été mesurée. Les résultats sont les suivants : à 3 mètres, ce  micro-organisme se retrouve 20 fois plus avec un sèche-main à air pulsé plutôt qu’avec un appareil à air chaud et 90 fois plus qu’avec une serviette en papier.

Donc pour la santé d’autrui il vaut mieux clairement utiliser le papier ou le sèche mains à air chaud.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre