Sciences

Pourquoi y a-t-il plus de droitiers que de gauchers ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Partout dans le monde, le nombre des droitiers est beaucoup plus important que celui des gauchers. Les premiers représenteraient entre 85 et 90 % de la population mondiale. Comment peut-on expliquer une telle prédominance?

Un côté droit activé plus tôt

Cette utilisation plus fréquente de la main droite, comme main directrice, peut d’abord s’expliquer par la manière dont se développe le cerveau de l’embryon.

Celui-ci s’élabore dès la cinquième semaine de grossesse, et se développe activement à partir de la huitième semaine, en commençant par l’hémisphère gauche.

Or, c’est cet hémisphère qui dirige les mouvements de la partie droite du corps. C’est pourquoi l’échographie révèle que la plupart des fœtus sucent déjà leur pouce droit. Ce sont sans doute de futurs droitiers.

Une certaine position de l’utérus

C’est encore dans le ventre de la mère que se produit un autre phénomène qui, lui aussi, peut expliquer la domination des droitiers.

La manière dont se développe l’utérus, davantage vers la droite, conduit le fœtus à s’y placer d’une certaine manière. En effet, il s’y installe la tête en bas, le dos orienté vers la gauche.

Or, cette position donne plus d’espace au bras droit, que le fœtus s’habitue à utiliser davantage que le gauche. Et ce d’autant plus que cette partie du ventre maternel étant plus claire, le bébé peut distinguer son pouce droit et le porter à la bouche.

Des gauchers contrariés

La partie gauche n’a jamais eu bonne presse. Il n’est, pour s’en convaincre, que d’examiner le vocabulaire. Ainsi, une personne “gauche” est jugée maladroite, alors qu’un homme “droit” est considéré comme un individu très recommandable.

De même, le vieux mot “dextre” signifie le côté droit et a donné “dextérité”. Quant au terme “sinistre”, il vient du latin “sinister”, qui signifie “ce qui est à gauche”.

C’est cette mauvaise réputation de la “gauche”, ancrée dans la mentalité collective, qui explique que, dans de nombreuses civilisations, on ait contraint les gauchers à se servir de leur main droite. Ces gauchers contrariés sont ainsi venus grossir le nombre déjà très élevé des droitiers.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre