Histoire

Qui étaient les acousmaticiens ?

hist Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Histoire” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Plus qu’un mathématicien, Pythagore était un maître à penser entouré de nombreux adeptes.
Répandant son savoir de manière ésotérique, le savant grec avait, ainsi, organisé la transmission de ses théorèmes en segmentant ses classes d’élèves ; suivant plusieurs degrés.

Parmi ces groupes, se trouvaient les acousmaticiens. Ceux-ci recevaient les préceptes mathématiques sous une forme exclusivement orale et dénuée de toute démonstration.

Un enseignement à géométrie variable

Grandement connu pour son théorème éponyme, Pythagore est un mathématicien et philosophe grec dont l’aura est, encore de nos jours, beaucoup teintée de mystère.

En effet, maître polymathe révéré pour ses enseignements, le natif de Samos vouait une véritable passion aux nombres, au point d’en forger une mystique.
Son savoir, en outre, Pythagore le distillait de manière ésotérique ; en suivant de complexes rites d’initiation.

Ainsi, selon leur degré d’ancienneté les pythagoriciens faisaient l’objet d’une attention complètement différente ; qu’il s’agisse du contenu transmis ou de la forme que les cours prenaient.

Novices de leur état, les acousmaticiens recevaient, par exemple, un enseignement – long de cinq ans – condensé sous la forme de préceptes oraux, sans la moindre démonstration apportée par Pythagore (lequel était dissimulé derrière un rideau, pendant le cours).

De l”importance de rester à l’écoute

Comme le laisse comprendre l’étymologie du mot (“akousmatikos” signifie “auditeur”, en grec), les acousmaticiens étaient exclusivement des auditeurs qui devaient prendre leur mal en patience, avant de percer le secret des mathématiques.

Après cinq ans d’initiation, les étudiants les plus doués pouvaient toutefois prétendre au grade de mathématicien.
Partant, ils devenaient en mesure de faire des démonstrations mathématiques qui levaient le voile sur les mystérieux préceptes qui leur avaient été enseignés, au cours des années précédentes.

Bien qu’étant exclusivement d’ordre mathématique à l’origine, cet antagonisme entre “acousmaticiens” et “mathématiciens” s’est toutefois mué en véritable rivalité, durant les décennies qui ont suivi la mort de Pythagore.

Mettant l’accent sur la parole et l’enseignement oral, les adeptes de la première catégorie rejetaient, en effet, la posture du savant ainsi que les démonstrations scientifiques des mathématiciens.

Une polarité moraliste/scientifique qui a perduré sous bien d’autres formes, dans l’histoire de la philosophie.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre