Histoire

Qui est Erik le Rouge ?

erik

S'abonner au podcast
Né sous le nom d’Eirikr Thorvaldson, Erik le Rouge (surnommé ainsi en raison de la rousseur de ses cheveux et de sa barbe) est l’explorateur norvégien qui a fondé la première colonie européenne au Groenland.

Immortalisé par plusieurs sagas, cet homme – qui avait été banni d’Islande, en raison d’un meurtre – a ainsi favorisé l’installation de colons scandinaves sur ces terres méconnues, ouvrant, par là même, la voie vers la découverte de l’Amérique.

Un fugitif qui se mue en pionnier

Né en Norvège, entre l’an 940 et 950 de l’ère chrétienne, Eirikr Thorvaldson (en norrois) doit – très jeune – déménager en Islande, pour y suivre son père banni de sa terre natale pour cause de meurtre.

À l’âge adulte, celui qu’on surnomme déjà Erik le rouge (Eiríkr Rauði, en version originale) commet les mêmes écarts que son père et doit, cette fois-ci, quitter l’Islande pour trois ans, après avoir commis un meurtre (982).

Aventurier dans l’âme, le Norvégien prend alors la mer pour se rendre vers des terres situées à l’ouest, dont il a vaguement entendu parler.

Après trois ou quatre jours de navigation, le marin accoste au Groenland, une île gigantesque qui avait déjà été aperçue et faiblement colonisée par les Norvégiens Gunnbjörn Ulfsson et Snaebjörn Galti, seulement quelques années auparavant.

Fasciné par ces grandes étendues de verts pâturages (lesquelles donneront leur nom à l’île, “Groenland” signifiant littéralement “terre verte” en norrois), Erik le Rouge explore les lieux durant trois hivers, au cours desquels le climat est plutôt clément.

La voie vers l’Amérique

La contrée semblant plutôt hospitalière – du fait de son climat et de ses terres riches en ressources alimentaires – Erik le Rouge décide, une fois sa peine purgée, de rentrer en Islande pour y motiver les autochtones à venir fonder des colonies au Groenland.

Ainsi, ce sont rapidement 14 bateaux qui arrivent à bon port, pour créer deux établissements à l’ouest (Sermesooq) et à l’est de l’île (Kujalleq).

Une fois installés, les nouveaux habitants prospèrent en commerçant des ressources animales précieuses, telles que les peaux d’ours, les défenses de narval ou encore l’ivoire de morse.

L’arrivée du petit âge glaciaire (dès le XIV e siècle) vient, toutefois, mettre un sérieux coup d’arrêt à ces colonies pesant près de 2000 âmes au XIIIe siècle.

Néanmoins, les cinq siècles de présence scandinave au Groenland ne seront pas vains, puisque c’est de cette île que partira Leif Erikson – le fils d’Erik le Rouge – pour faire la découverte du Vinland (l’actuelle Terre-Neuve, au Canada), vers 1075.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre