Santé

Qu’est-ce que l’érotomanie ?

eroto

S'abonner au podcast
L’érotomanie, aussi appelée syndrome de Clérambault est un trouble psychologique qui consiste à être persuadé qu’une autre personne, un inconnu comme une célébrité, est amoureuse de soi. Un érotomane est ainsi profondément convaincu qu’une personne, qui peut être l’objet de sa propre attirance, est amoureux de lui. Il s’agit d’une certitude inébranlable. Le sujet n’est pas conscient de son état.

Si dans le délire de persécution le sujet est convaincu qu’il est l’objet de malveillances, qui sont en réalité imaginaires, l’érotomane lui est persuadé d’être l’objet d’une bienveillance amoureuse de la part d’autrui, tout aussi imaginaire.

Loin d’être anodine, comme peut l’être un amour non partagé, cette pathologie peut conduire le sujet à se conduire de façon agressive par jalousie, et peut conduire dans certains cas au meurtre.

Pour étayer sa conviction l’érotomane voit souvent des signes, comme des gestes qu’il est le seul à comprendre, des regards, des messages codés, y compris dans les médias. Parfois il aime la personne, mais pas systématiquement.

Le plus souvent le sujet atteint retourne l’attention qu’il imagine recevoir. Il écrit, téléphone, fait des cadeaux. Quand ses attentions ne touchent pas la dite personne ou qu’elles sont même refusées, l’érotomane peut être amené à imaginer qu’il s’agit d’un stratagème pour que l’amour qui lui est porté reste secret.

Généralement, l’érotomanie se déclare entre 20 et 30 ans. Les femmes sont davantage concernées. L’orogine de ce trouble peut être diverse, mais le manque affectif pendant l’enfance est souvent observé.

Ce trouble psychiatrique fut décrit pour la première fois par Gaëtan Gatian de Clérambault en 1921. Depuis on a établi les 3 principales phases du comportement de l’érotomane. Cela commence par une période d’espoir. Dans un état euphorique le sujet entretient son délire. Ensuite vient la phase de dépit, durant laquelle, face à ses espoirs déçus, le sujet entre dans une phase plus dépressive, voire suicidaire. Enfin vient la phase de rancune. L’érotomane en vient à hair l’autre. Son attitude peut tourner au harcèlement voire au meurtre.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre