Voyage

Qu’est-ce que le Nunavik ?

nun

S'abonner au podcast
Le Nunavik fait partie du Québec. Il s’agit d’un vaste territoire où le climat polaire se traduit par la présence de la toundra et de la forêt boréale. Très peu peuplée, la région est habitée par des Inuits qui s’efforcent de préserver un mode de vie modifié par leurs contacts avec d’autres populations.

Les caractères d’un immense territoire

S’étendant au-delà du 55e parallèle Nord, le Nunavik est une des entités territoriales du Nord-du-Québec, qui est elle-même une des provinces du Canada. D’une superficie de 507 000 km2, ce territoire en forme de péninsule est le plus septentrional du Québec.

La région est marquée par un climat très froid, qui se manifeste par des températures moyennes de moins 20 degrés environ en décembre et janvier.

Ces conditions climatiques très rigoureuses sont propices aux vastes étendues de la toundra, dont les lichens et les mousses bordent les conifères de la taïga.

Les Inuits, habitants du Nunavik

La population du Nunavik est très clairsemée. Ses quelque 13000 habitants se concentrent surtout sur les côtes, regroupés dans le cadre de municipalités spécifiques.

Arrivés dans la région voilà environ 4000 ans, les Inuits, qui occupent les régions arctiques de l’Amérique du Nord, sont les principaux habitants du Nunavik.

Les contacts avec les missionnaires ou les représentants des autorités canadiennes ont parfois mis en péril le mode de vie traditionnel des Inuits, peu à peu incités à se sédentariser. Depuis le milieu des années 1970, le territoire jouit cependant d’une autonomie qui leur permet de mieux préserver leurs traditions et de prendre en main des domaines comme le développement économique ou l’éducation.

Des ressources limitées

Immense et peu peuplé, le Nunavik est au surplus desservi par un réseau de voies de communication assez embryonnaire.

Les principales ressources économiques proviennent du sous-sol. Une mine de nickel, située près du village de Salluit, et divisée en plusieurs gisements, y est en effet exploitée. Le minerai extrait est transporté, par camion et bateau, jusqu’à une lointaine province du Canada.

La population autochtone vit en partie de l’aide gouvernementale. Les ressources de la pêche et de l’artisanat sont également valorisées.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre