Culture G.

Qu’est-ce que le « fusil de Tchekhov » ?

Abonnez-vous au podcast “Culture Générale” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
On doit la technique littéraire appelée « fusil de Tchekhov » à l’auteur du même nom.

Elle consiste lors de la narration, à citer un objet ou un personnage, même de façon anodine, car il aura par la suite dans le récit un intérêt dans l’histoire et sans que le spectateur ou lecteur  ne s’en soit douté lors de sa première apparition.

Tchekhov résume le procédé de cette manière : “Si dans le premier acte vous indiquez qu’un fusil est accroché au mur, alors il doit absolument être utilisé quelque part dans le deuxième ou le troisième acte. Si personne n’est destiné à s’en servir, il n’a aucune raison d’être placé là“.

Par exemple au théâtre il ne faut pas montrer d’arme à feu dans un acte si personne ne s’en sert dans les suivants. On ne réalise donc l’intérêt d’un élément introduit très tôt dans l’histoire que plus tard.

Mais l’expression “fusil de Tchekhov” est surtout une injonction faite aux auteurs : “n’ajoutez pas d’éléments inutiles à une histoire”.

Utiliser avec habileté ce procédé donne une certaine satisfaction au lecteur ou spectateur car il permet de le surprendre, mais aussi  de lui donner le sentiment d’avoir bien suivi le fil de l’histoire en retrouvant un détail introduit précédemment.

Aussi connu sous le nom de “Loi de conservation des détails” certains auteurs cependant passent outre, et ce afin d’introduire de fausses pistes à destination des lecteurs rompus aux techniques narratives.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre