Voyage

Qu’est-ce que le “chanoyu” au Japon ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Voyage” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.

Influencée par le bouddhisme zen, la cérémonie du thé, ou “chanoyu”, se déroula d’abord dans un cadre religieux, puis se répandit, à partir du XVIe siècle, dans l’ensemble de la société japonaise. Véritable voie d’accomplissement personnel et rituel de sociabilité, le déroulement du “chanoyu” s’organise autour de règles méticuleuses.

Ustensiles, décor et vêtements

La cérémonie du thé ne saurait s’accomplir sans la présence d’un matériel précis. l’hôte utilise ainsi un bol à thé, de formes diverses, une boîte, ou “natsume”, pour contenir le thé vert, ou “matcha”, au goût un peu amer, un fouet ou encore une cuillère à thé.

La bouilloire en fonte, le réchaud à charbon et des pièces de tissu, en lin et en soie, pour nettoyer les ustensiles, sont tout aussi indispensables.

L’atmosphère de la cérémonie est préparée avec minutie. Sur une des cloisons, l’hôte a placé un carré de soie ou de papier, sur lequel sont calligraphiés, au pinceau, quelques idéogrammes. Ils invitent à la sérénité et à beauté de l’instant.

Dans un vase en bambou, ou en céramique, sont disposées, selon les règles du “chabana”, des fleurs de saison. Les invités, qui prennent le temps d’apprécier ces préparatifs, sont revêtus de kimonos traditionnels.

La cérémonie du thé

Le “chanoyu” connaît de nombreuses variantes. Les rites diffèrent selon l’école au nom de laquelle la cérémonie est organisée. Elle peut durer plusieurs heures, et commencer par un repas léger, ou se dérouler selon une version abrégée.

Les gestes accomplis par le maître de thé, ou l’hôte, participent d’une véritable chorégraphie, dont chaque figure revêt une signification précise et contribue à créer un climat d’harmonie et de pureté.

L’officiant peut préparer, selon les occasions, un thé léger ou plus épais. Il prélève dans la boîte à thé la proportion prévue, au moyen de l’écope à thé, et la verse dans la bouilloire.

Il ajoute alors une certaine quantité d’eau, chauffée sur le réchaud à charbon. Le thé vert, qui se présente sous forme de poudre, n’est pas infusé mais battu avec le fouet à thé. Tous ces ustensiles sont ensuite nettoyés avec grand soin.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre