Santé

Qu’est-ce que la polythélie ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
En règle générale, la femme comme l’homme possèdent deux mamelons. Mais certains en présentent un troisième. Ce phénomène, appelé polythélie, est congénital. En fonction de sa taille, et d’autres facteurs, ce mamelon surnuméraire peut être retiré. Mais, en principe, il ne doit pas soulever d’inquiétude quant à sa santé.

Un mamelon en plus

Ce mamelon supplémentaire peut apparaître aussi bien chez une femme que chez un homme, même s’il est plus fréquent chez la première que chez le second. Cette anomalie, qui concerne entre 1 et 5% de la population, se forme au cours du développement de l’embryon. Il arrive qu’elle se transmette au sein d’une même famille.

En principe, cette excroissance se situe sur le thorax, au-dessus ou au-dessous du mamelon normal. Mais elle peut se former dans d’autres endroits. Sa taille est variable. Le plus souvent, ce mamelon ne se remarque guère, affectant la forme d’un simple grain de beauté ou d’une tache de rousseur.

Il peut aussi ressembler à une aréole, ce cercle pigmenté qui entoure le mamelon. Il peut arriver, cependant, que ce téton supplémentaire s’apparente à un véritable mamelon. Malgré tout, ce troisième téton ne s’accompagne pas forcément du développement de la glande mammaire. Il ne deviendra donc pas, au moment voulu, un véritable sein.

Enfin, il est à noter que plusieurs mamelons surnuméraires peuvent se développer chez certaines personnes.

La polythélie et la santé

En règle générale, ce mamelon surnuméraire est anodin et ne présente pas de risque particulier pour la santé. Si sa présence paraît gênante, pour des raisons esthétiques ou psychologiques, il est toujours possible de le faire enlever.

En fonction du volume du mamelon, cette opération chirurgicale se fait sous anesthésie locale ou générale. Elle sera nécessaire si le mamelon a tendance à gonfler et à devenir douloureux, notamment durant la grossesse. Dans certains cas, la polythélie peut aussi se traduire par des démangeaisons.

Toutefois, il ne faut pas exclure la survenue éventuelle de certaines complications. Par ailleurs, une relation possible entre l’existence d’un mamelon surnuméraire et certains troubles cardiaques, rénaux ou digestifs a pu être évoquée.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre