Sciences

Qu’est-ce que la « bataille de l’eau lourde » ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Avant de parler de sa bataille, il nous faut définir ce qu’est l’eau lourde.

L’eau normale est une molécule qui se note H2O : deux atomes d’hydrogène pour un atome d’oxygène. Un atome d’hydrogène est composé d’un proton et d’un électron. Mais parmi les atomes d’hydrogène, il y en a certains qui ont un neutron en plus du proton. Il n’a toujours qu’un proton, donc chimiquement c’est toujours de l’hydrogène mais sa masse est différente. Cette variante de l’hydrogène est appelée deutérium.

L’eau lourde est une eau formée uniquement de molécules où tous les hydrogènes sont remplacés par du deutérium: chaque molécule possédant donc deux neutrons en plus que de l’eau ordinaire. Elle pèse plus lourd, 10% plus lourd.
Cette eau lourde est utilisée dans certaines filières de réacteurs nucléaires. Elle est donc capitale.

Venons-en maintenant à la bataille. Le terme « bataille de l’eau lourde » désigne plusieurs opérations militaires menées par les Alliés pendant la guerre de 1939-1945 dont le but étaient de détruire une usine productrice d’eau lourde en Norvège, alors que l’Allemagne cherchait à se doter de la bombe atomique.

En 1934, une société norvégienne était parvenue à fabriquer dans son usine, 185 kg d’eau lourde, ce qui constituait à l’époque l’unique stock mondial. Huit ans pus tard pendant la guerre en février 1942 les Alliés obtiennent des renseignements selon lesquels les Allemands essayent de mettre au point une bombe atomique. Une des équipes qui travaillent sur ce projet est dirigée par Heisenberg. Or dans ce processus de recherche et de production il lui faut de l’eau lourde.

Justement selon les renseignements obtenus, les Allemands en continuent la production dans cette même usine norvégienne. La décision est alors prise par les britanniques de la faire exploser. Cela s’avéra très difficile. Il fallut 4 opérations successives.

La première opération est menée le 19 octobre 1942. Quatre parachutistes norvégiens formés en Écosse rejoignent l’agent local afin de préparer l’arrivée d’un commando britannique. 1 mois plus tard, deux planeurs tentent un atterrissage dans la zone de l’usine mais l’un s’écrase et les passagers de l’autre sont capturés et fusillés par les Allemands. Les quatre parachutistes norvégiens et leur agent local se cachent tout l’hiver dans une cabane, livrés à eux-mêmes.

Ensuite en février 1943, six autres parachutistes norvégiens sont largués. Les deux groupes se retrouvent, ils sont onze au total.  Le 27 février, neuf d’entre eux s’infiltrent dans l’usine et parviennent à détruire une partie de l’usine. Mais la production d’eau lourde reprend vite.

Les Alliés décident alors de bombarder l’usine, en vain.

Vient alors l’opération finale de février 1944. Lors du transfert par mer du stock d’eau lourde deux des parachutistes norvégiens qui étaient restés sur place font sauter le bateau. Les recherches de l’Allemagne pour concevoir la bombe atomique furent dès lors définitivement stoppées.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre