Santé

Pourquoi le silence est nécessaire ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Dans un monde numérique, où l’attention de chacun est sans cesse sollicitée, notre cerveau est soumis à rude épreuve. Pour lui permettre de se régénérer, il a besoin d’un peu de silence quotidien.

Le silence : un impératif de santé

Pour fonctionner de manière optimale, le cerveau absorbe une grande quantité de glucose. Cette consommation provoque un amas de protéines, dont le cerveau doit se débarrasser. L’évacuation de ces déchets se fait par le biais du liquide céphalo-rachidien.

Les scientifiques ont remarqué que ce processus, nécessaire au bon fonctionnement du cerveau, est favorisé part des temps de calme et de repos. Ces pauses sont d’autant plus indispensables que, du fait d’une fragmentation croissante des tâches, l’attention de nombreux salariés, victimes d’une surcharge cognitive, est de plus en plus sollicitée.

Elle est également tenue en éveil par les multiples sollicitations du monde numérique dans lequel nous vivons. Par ailleurs, une activité cérébrale trop intense entraîne une élévation du rythme cardiaque et un stress croissant.

Comment faire silence?

Le cerveau a donc besoin de silence. Il ne s’agit pas seulement d’une atténuation des bruits ambiants, mais d’un arrêt momentané de nos activités.

Mais comment parvenir à cette quiétude, source de régénération pour le cerveau et gage de bonne santé? D’abord par des nuits plus longues. Le temps moyen de sommeil ne cesse en effet de baisser. Et pourtant, c’est surtout durant la nuit que le cerveau se débarrasse de ses toxines.

Par ailleurs, il convient de s’accorder de petites pauses régulières tout au long de la journée, qui nous isolent d’un environnement bruyant. Des exercices appropriés de relaxation permettent aussi, avec la pratique de la respiration abdominale, d’apaiser l’activité cérébrale et de reposer notre organisme.

Pour se couper des bruits parasites qui envahissent notre cerveau, il n’est rien de tel qu’une promenade en forêt, où les sons apaisants nous apportent une détente bienvenue.

Mais le cerveau n’est pas seulement gêné par le bruit. Fermer les yeux, pour fuir les écrans de nos portables, savoir écouter, pour retrouver en soi la source d’un véritable silence intérieur, sont d’autres moyens pour apaiser notre cerveau fatigué.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre