Voyage

Pourquoi le Pont du Gard fut-il construit ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Voyage” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Le pont du Gard dresse toujours ses arches au-dessus du Gardon. Ce célèbre monument, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, permettait l’alimentation en eau de la ville de Nîmes. La construction de cet aqueduc romain tient en tous cas du tour de force.

Un aqueduc grandiose

Le pont du Gard fut construit au 1er siècle de notre ère, entre 40 et 60. Avec près le 50 mètres de hauteur, il demeure l’ouvrage de ce type le plus élevé du monde. Ce pont-aqueduc se déploie sur 275 mètres et comprend trois étages, formés d’arches de tailles variables.

L’ouvrage a été conçu pour transporter l’eau sur 50 kilomètres. Elle est puisée dans la source d’Uzès, qui provient elle-même des eaux de la rivière d’Alzon, et court dans un canal en pente, ménagé dans le troisième niveau de l’aqueduc.

Au terme de son parcours, l’eau alimente la ville de Nîmes. Une journée entière est nécessaire à l’acheminement des 40.000 m3 qui circulent dans l’aqueduc. Ce monument grandiose devait rester comme l’un des symboles de l’ingéniosité romaine.

Une construction de prestige

Ce magnifique ouvrage n’était pas indispensable aux habitants de Nîmes. La ville possédait en effet plusieurs puits et même une source. Les habitants n’avaient donc pas besoin d’un aqueduc pour leur alimentation en eau potable.

Sa construction répondait donc à d’autres besoins. L’aqueduc devait d’abord alimenter les thermes en eau courante. Les thermes romains étaient de véritables lieux de sociabilité. Les Romains y prenaient des bains, mais ils y pratiquaient aussi des activités sportives. C’étaient des endroits de détente, propices aux conversations à bâtons rompus.

L’eau transportée par l’aqueduc servait encore à l’alimentation des fontaines ou à l’arrosage des jardins. Elle arrivait d’abord dans un grand bassin circulaire en pierre. À partir de là, elle était acheminée par des canalisations en plomb jusqu’aux lieux de distribution.

Le pont du Gard était donc surtout une construction de prestige. Donnant plus d’agrément à la vie quotidienne, il permit aux habitants de Nîmes de goûter un confort apprécié des Romains.

Un réseau d’égouts devait recueillir le trop-plein des eaux de l’aqueduc, contribuant ainsi à la salubrité de la cité.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre