Tech/Science

Pourquoi les nuages ne tombent-ils pas ?

nuage

S'abonner au podcast
Même s’ils sont composés de minuscules cristaux de glace, les nuages sont plus lourds que l’air. D’où la question logique : comment se fait-il qu’ils ne s’écrasent pas sur le sol ?

Même les plus petits nuages pèsent plusieurs centaines de milliers de tonnes, soit la masse de près d’un million de voitures.

Pour comprendre comment ils se maintiennent en l’air ils font comprendre de quoi ils sont constitués exactement. Ils composés d’air, de vapeur d’eau et de gouttelettes d’eau liquide ou de minuscules cristaux de glace, des milliers par centimètre cube. La taille de ces gouttelettes est tellement petite qu’individuellement on ne les voit pas. Côte à côte ces éléments réfléchissent la lumière et donnent leur couleur blanche aux nuages.
Si ces gouttes sont bel et bien plus lourdes que l’air, près de 800 fois plus denses, elles ont, comparées à leur masse, une grande surface. Donc elles tombent bien, mais en tombant sont fortement freinées par l’air. Elles se dirigent donc vers le sol à un vitesse très lente.

Par conséquent les nuages ne sont pas en lévitation continue, figés dans une immobilité sans fin. Non, ils sont en chute permanente. Mais ils chutent extrêmement lentement. De sorte que de simples vents ascendants suffisent à les faire remonter, donnant l’illusion de la lévitation.  Si ces courants sont absents le nuage va effectivement tomber. Mais en dessous d’une certaine altitude ses gouttelettes vont tout simplement s’évaporer.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre