Tech/Science

Pourquoi ne faut-il pas jeter ses pneus dans la nature ?

pneu biodegradale

S'abonner à la chaine Tech/Science sur iTunes
Jeter des déchets dans la nature n’est pas sans conséquence puisqu’ils risquent de s’y trouver pendant très longtemps. Certes dans la nature, les bactéries et champignons vont travailler conjointement pour assurer la décomposition de la matière mais le résultat n’est pas immédiat. Y compris pour les déchets qui semblent les plus biodégradables. Par exemple un trognon de pomme ne sera totalement détruit qu’en 1 à 4 mois.

Pour rappel une substance biodégradable est une substance qui peut, sous l’action d’organismes vivants, se décomposer sans effet dommageable sur le milieu naturel. Pour du papier journal il faudra de 6 à 12 mois, une allumette 6 mois.

Mais si ces produits contiennent des composés de synthèse, cela peut prendre beaucoup plus de temps. Par exemple les cigarettes, en raison du filtre ne disparaitront qu’au bout de 2 à 5 ans.

D’autres objets mettront bien plus de temps encore. Une canette en aluminium 200 ans, un sac plastique 450 ans, une bouteille en plastique 400 ans, du polystyrène 1000 ans, une bouteille en verre 4000 ans et record absolu, une pile presque 8000 ans.

Il existe même des produits absolument non biodégradables. Le plus connu est le pneu. Une fois dans la nature rien ne semble pouvoir le faire disparaitre.

Aussi Michelin vient de mettre au point un pneu non pas fabriqué avec du caoutchouc, mais un assemblage de matériaux biodégradables: bambou, papier, bois, des déchets venus du plastique ou de l’électronique, ou encore des zestes d’orange.

Dépourvue de chambre à air, alors que c’est Michelin qui l’inventa il y a 125 ans, ce pneu ne peut pas crever. Mais comme la partie en contact avec la route s’use avec le temps, il faut pouvoir la reconstituer. La bande de roulement (c’est le nom de cette partie) peut ainsi être réimpriée en 3D, afin de retrouver un pneu comme neuf très régulièrement. En hiver il sera ainsi possible d’imprimer une bande de roulement de pneu d’hiver.

Par ailleurs des capteurs dans les pneus permettront de connaitre via une application, leur état d’usure.

Autant d’innovations qui devraient à l’avenir limiter le nombre de pneus se trouvant dans la nature pour toujours !

Un dernier mot à propos de la chambre à air inventée par Michelin. En 1891, Édouard et André Michelin inventèrent le premier pneumatique démontable avec une chambre à air indépendante du pneumatique. L’usine Michelin commença à en produire en mai 1891.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre