Sciences

Comment laver son linge dans l’espace ?

linge

S'abonner au podcast
Dans une station spatiale, on ne fait pas de lessive. Les contraintes techniques rendent impossible l’installation d’une machine à laver. En particulier la gestion de l’eau qui y serait utilisée. Mais aussi en raison de contraintes thermiques et électriques.

Pourtant les astronautes ne portent pas pour autant des vêtements sales. Après avoir fait du sport ils transpirent tout comme sur Terre. Il faut donc qu’ils puissent se changer. La solution: ils mettent à chaque fois des vêtements tout neufs. C’est pour cela que la station est ravitaillé régulièrement notamment en habits. Composés de tissus extrêmement légers et compactés au maximum sous vide leur volume est grandement réduit.

Quant au linge sale, lui, il est placé dans des poubelles, entreposés avec tous les autres déchets de la station. Ensuite le cargo contenant cette poubelle se détache de la station et s’autodétruit en en pénétrant dans l’atmosphère terrestre.

De la même façon, il n’y a pas de douche dans une station spatiale. L’eau doit y être manipulée avec une grande précaution pour éviter que les gouttes se dispersent et endommage ntles équipements. Les astronautes font donc des toilettes de chat, c’est à dire au lavabo avec de très petites quantités d’eau. Et les produits sont conçus spécialement pour que le rinçage soit minimal.

L’eau est récupérée dans des serviettes spéciales qui sèchent ensuite grâce à un système de ventilation, ce afin que toutes les goutes d’eau s’évaporent et la condensation se fasse dans le ssytème d’air conditionné. Enfin elles sont récupérées et deviennent à nouveau de l’eau potable. Au total 93% de l’eau à bord est récupérée.

Un dernier mot à propos de l’eau recyclée. Il existe une différence entre les astronautes américains et russes sur la Station spatiale internationale: les premiers, les Américains boivent leur urine (recyclée bien sûr), mais pas les Russes ! Ils s’y refusent ! En effet les membres de ces deux nationalités utilisent des système séparés de recyclage des liquides et adoptent des pratiques divergentes.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre