Santé

Pourquoi faire chambre à part est tabou ?

part

S'abonner au podcast
Dans l’esprit collectif, le fait de ne pas partager le même lit cache souvent un problème au sein du couple. D’ailleurs bien souvent, pour ne pas être jugés, les couples restent très discrets sur ce choix de vie atypique.

Pourtant, durant l’Antiquité à Rome, les mœurs libérales faisaient que l’homme et la femme ne partageaient pas systématiquement le même lit tous les soirs. Mais ensuite le théologien Thomas d’Aquin (1225-1274) puis l’évêque François de Sales (1567-1622) ont sacralisé le lit conjugal qui deviendra ainsi le fondement du couple. Un précepte qui perdure de nos jours et qui explique pourquoi faire chambre à part est encore largement tabou.

Partager son lit a bien sûr des avantages, je n’ai pas besoin de m’attarder la dessus. Mais au fil des années, la situation peut, je dis bien peut (!) se dégrader. En cause: des ronflement ou des mouvements répétés durant la nuit de la part d’un des conjoints. De quoi perturber les nuits de l’autre partenaire. Or, un sommeil de mauvaise qualité n’est pas sans conséquence au quotidien. Le partenaire risque d’être plus irritable et plus stressé ce qui peut entraîner des disputes au sein du couple.

Aussi pour éviter d’être géné par les mouvements dans le lit, et que la situation s’envenime au sein d’un couple à ce sujet, certains choisissent d’investir dans l’achat d’un lit avec des matelas indépendants. Cela peut être une solution pour éviter de faire chambre à part.

Pourtant, selon certains médecins, cette dernière solution aurait deux avantages: doper la libido et préserver ses rythmes de sommeil (pas forcément en adéquation avec ceux de son conjoint).

Malgré ce, décider de faire chambre à part implique un refus de la normalité alors que la majorité des couples choisissent le compromis au détriment de leur bien-être.

A noter enfin que dans certaines grandes agglomérations, la question de faire chambre à part ne se pose pas pour des questions financières. À Paris où le prix au mètre carré avoisine les 10.000 euros à l’achat, une chambre supplémentaire se chiffre autour de 100.000 euros. Un luxe, donc, quasiment impossible d’accès pour une grande partie des foyers.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre