Tech/Science

Comment expliquer l’existence d’un iceberg rectangulaire ?

iceberg rectangle

S'abonner au podcast
Il y a quelques jours une photo a circulé sur internet montrant un iceberg presque parfaitement rectangulaire.

Le photographe de l’opération IceBridge de la Nasa, Jeremy Harbeck, a pris ce cliché. Il laisse croire, en raison de la prise de vue que le rectangle est parfait avec des arêtes bien nettes. En réalité une autre photo révèle qu’il s’agit plutot d’un trapèze.

Est-ce étonnant de trouver ce type de forme géométrique dans la nature ? Pas vraiment. Ici la loi des statistiques donne la clef. Statistiquement, il est possible de tomber sur la quantité innombrable d’icebergs sur les mers du monde, sur un morceau possédant des angles droits ou presque.

En Antarctique, on observe des icebergs tabulaires, d’immenses dalles de glace, parfaitement plates qui peuvent mesurer plusieurs kilomètres de long. L’iceberg rectangulaire mesurait lui plus d’un kilomètre de large.

Les arrêtes très nettes que l’on peut voir sur cet iceberg s’explique car ce type d’iceberg tabulaire se fend le plus souvent le long des fissures et de crevasses naturelles formées dans la glace, comme un ongle très long qui finit par se fissurer. Ensuite si on l’observe avant que le vent ne commence à l’éroder on voit ces arrêtes franches.

Le hasard explique donc la forme rectangulaire. Il en est de même pour toutes les formes géométriques. Il y a peu a été observé en mer de Weddel un autre iceberg tabulaire, surnommé le «pizzaberg», en raison de sa forme triangulaire !

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre