Tech/Science

Qui était Koko le gorille ?

gorille

S'abonner au podcast
Koko est né le 4 juillet 1971 à San Francisco et mort il y a quelques jours. Cette femelle gorille qui a vécu en captivité est devenue célèbre dans le monde entier en raison de ses capacités de communication. Elle pouvait en effet parler la langue des signes.

Eduquée par l’éthnologue Penny Patterson dès 1972, elle maîtrisait plus de 1 000 signes différents, dont 500 couramment, appartenant à la langue des signes américaine. De quoi tenir une discussion courante par gestes.

Au cours de sa vie elle devint aussi célèbre pour son affection pour son premier chaton, qu’elle avait nommé « All Ball ». A la mort du chat, renversé par une voiture, Koko avait fait preuve d’un grand chagrin pendant plusieurs mois.

Koko avait passé des tests de QI et avait atteint des scores variant entre 70 et 95, alors qu’un score de 100 est considéré comme normal chez les humains.

Elle était semble-t-il même capable de recourir au sens figuré des mots; par exemple le mot « sale » pour qualifier quelqu’un de méchant, ou elle-même quand elle avait faitt une bêtise.

Depuis Koko, d’autres grands primates, comme le bonobo Kenzi ont développé les mêmes compétences. Mais selon un chercheur de l’université de Wisconsin-Madison, le gorille serait allé plus loin. Après avoir écouté et analysé 70 heures d’enregistrements vidéo, Marcus Perlman, conclue: « J’étais venu dans l’idée d’étudier ses gestes quand elle emploie le langage des signes. Mais, très vite, j’ai découvert qu’elle vocalisait des sons qui n’ont rien à voir avec ceux que produisent les gorilles habituellement. »

Selon Perlman, Koko avait créé spontanément neuf vocalisations différentes inédites chez les gorilles, qu’elle produisait dans des situations diverses. Or, ce qui est étonnant, est que ces nouveaux sons requièrent une pleine maîtrise du larynx et de la respiration, ce qui ne s’était jamais observé chez les singes.

Quant à la question pourquoi Koko avait acquis ces compétences, selon le chercheur : « il semble qu’elle veuille juste s’amuser ou faire plaisir à Penny Patterson ».

Mais certains experts ont remis en cause à de nombreuses reprises les véritables capacités de Koko à s’exprimer en désignant des sur-interprétations de ses gestes et une projection de sentiments humains sur l’animal.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre