Culture Générale

Pourquoi dit-on “mi-figue, mi-raisin” ?

raison

S'abonner au podcast
L’expression “mi-figue, mi-raisin” s’utilise pour exprimer l’idée d’une demi-teinte, de quelque chose qui peut être plaisant, mais également par certains cotés déplaisant.

Cette expression est très ancienne et a évolué au fil des siècles. Elle fait bien référence aux fruits que nous connaissons. Au XIVe siècle, les figues et les raisins étaient les fruits secs consommés en quantité au moment du Carême, c’est à dire la période de jeûne et d’abstinence qui dure quarante jours dans le catholicisme en référence notamment aux quarante jours passés par Jésus-Christ dans le désert.
Mais cela n’aide pas vraiment à comprendre pourquoi ces deux fruits ont une valeur opposée dans l’expression !

Au XVe siècle, la formule était différente. On disait “moitié figue, moitié raisin”, et elle signifait ‘tant bien que mal’. Puis au XVIe siècle, elle s’utilisait pour se partager des tâches afin d’arriver à un résultat commun. L’un s’occupait de la figue, l’autre du raisin.

Il faut attendre le XVIIe siècle pour que cette formule prenne le sens que nous lui connaissons aujourd’hui. Enfin “moitié” fut remplacé par “mi” au XVIIIe siècle.

Au XVIe siècle, on a pu opposer le raisin sucré et la figue utilisée dans un proverbe de l’époque pour dire “crotte”: “Figue de chat et marc d’argent serait tout un au jugement“. Ainsi la figue a longtemps eu une connotation négative, peut-être parce qu’elle était peu chère ou en raison de sa forme qui a pu faire penser à une fiente animale !

A propos d’expression contenant deux propositions opposées, savez-vous pourquoi dit-on “au four et au moulin” pour dire « être dans l’incapacité d’exécuter plusieurs tâches à la fois ». La formule est apparue au Moyen Age quand les paysans utilisaient le moulin et le four du seigneur pour fabriquer leur pain. Ils devaient payer ce service une redevance « sur fours, moulins et pressoirs ». Mais, sauf don d’ubiquité, il leur était impossible d’effectuer ces 2 tâches (moudre le grain dans le moulin et faire cuire le pain dans le four) en même temps. D’où l’expression !

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre