Tech/Science

Pourquoi dit-on un “geek” ?

geek

Un geek ne se résume pas à une personne hautement intéressée par l’informatique. Il s’agit de toute personne passionnée par un ou plusieurs domaines précis, par exemple les sciences, la technologie ou bien sûr l’informatique.

Le mot « geek » a une origine très ancienne et peu glorieuse. On en trouve la première trace au début du 16ème siècle en Angleterre. Un poème du poète écossais Alexandre Barclay contient le vers suivant : « He is a foole, a sotte, and a geke ». Ce mot écrit alors avec un e final signifie un idiot, un fou.

Ensuite on retrouve le mot sous la plume de plusieurs auteurs dont Shakespeare. En 1601, dans « La Nuit des Rois » a à nouveau une signification péjorative, « plastron », c’est-à-dire celui qui subit les moqueries. De même chez dans Cymbeline, geek est associé au dédain et à la dérision. Le geek est bien celui que l’on raille.

En 1876 dans le très officiel Oxford English Dictionnary « geek » devient définitivement l’idiot du village.

Début 20ème aux Etats Unis un « geek man » est celui qui fait des choses malsaines. Dans les cirques le geek était alors souvent une personne handicapée mentale dont le rôle était d’effrayer les visiteurs.

Dans les années 1920, Truman Capote notamment utilisent le mot pour désigner des hommes solitaires, un peu fous, négligés, et absorbés dans leurs pensées.

Puis en 1957 l’écrivain Jack Kerouac (auteur du célèbre Sur la route) utilise le mot pour parler d’étudiants qui passent leur vie le nez dans leurs livres.

Ce n’est que vers les années 1960, avec l’arrivée des calculatrices puis des ordinateurs, qu’on se met à dire “geek” pour les matheux. Nous sommes donc là assez près du sens que nous donnons au mot aujourd’hui. Enfin on dit qu’en 1984 l’expression « computer geek » fut postée sur Usenet sur le groupe net.jokes le 20 février.

A noter que d’autres origines sont parfois présentées. Par exemple on souligne que l’origine du mot se trouverait dans le moyen bas-allemand geck, qui désigne un fou, un espiègle, ou encore du néerlandais gek qui désigne quelque chose de fou. De toute façon on y revient, rien de très glorieux !

Source


Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre