Culture G.

Combien de langues étrangères peut-on apprendre au maximum ?

Abonnez-vous au podcast “Culture Générale” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Dans le monde, si on se fie aux travaux de l’Ethnologue, la base qui recense les langues « vivantes » parlées dans le monde entier, il existe 6909 langues, dont près de 2000 sont parlées par moins de mille personnes.

Combien est-il humainement possible d’en apprendre ?

Il est difficile d’apporter une réponse définitive et théorique à cette question. Tout dépend bien entendu des aptitudes de chacun. Mais tout de même il semble qu’il y ait des limites naturelles qui s’appliquent à la majorité d’entre nous.

L’homme vivant qui maîtriserait le plus de langues serait Ziad Fazah. Il en connaitrait 58. Il prétend en effet en parler, lire et comprendre 58, la plupart apprises avant l’âge de 20 ans. Ce qui n’est pas étonnant car on sait qu’avant l’âge de 4 ans les enfants possèdent une capacité d’apprentissage supérieure. Puis dans les 4 années suivantes elle baisse, sans parler de l’age adulte. Mais ce chiffre de 58 langues pour Zia Fazah est contesté. Ses compétences ont été testées lors d’une émission télévisée chilienne intitulée Viva el lunes.

Mais en dehors de ces cas exceptionnels la limite semble être bien plus basse. Selon les linguistes il faut en moyenne apprendre de façon assidue pendant un an une langue pour en maîtriser correctement les bases. Mais ensuite il faut entretenir cet apprentissage initial. Aussi on considère qu’un être humain normalement constitué peut assimiler 10 langues dans sa vie.

Ce qui suffit à en faire un hyperpolyglotte, c’est-à-dire quelqu’un qui parle plus de six langues. Un mot popularisé par le linguiste Richard Hudson en 2003 sur le modèle de « polyglotte ».

Il semble par ailleurs que plus on apprend de langues plus on a de facilité à en apprendre de nouvelles. Ce phénomène psychologique se nomme « émergence de la conscience métalinguistique ». Il s’agit d’une capacité que le cerveau acquiert au fur et à mesure de l’apprentissage.

Enfin s’il est plus difficile pour un adulte de d’apprendre une nouvelle langue, les enfants eux, les oublient plus vite s’ils ne les pratiquent pas.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre