Incroyable !

Certains animaux prédisent les tremblements de terre

vis Abonnez-vous au podcast “Incroyable!” pour ne rater aucun nouvel épisode:
spotify-r. S’abonner
apple-r-1 S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Peu avant que la terre ne s’agite, certains animaux semblent déjà être aux aguets.
Ce phénomène, observé depuis des millénaires par les humains, a été analysé en profondeur par des spécialistes. Leurs études essaient – parfois difficilement – de déterminer la nature exacte de ce “sixième sens” animal.

L’instinct animal

Le monde animal semble parfois bien étrange aux humains que nous sommes.
Il est, en effet, notable que de nombreuses espèces adoptent des comportements très particuliers avant qu’un séisme n’ait lieu (nombreux sont les témoignages à relater les cas de fuites animales peu avant des catastrophes naturelles).

Est-ce à dire que des animaux ont une sorte de “sixième sens” qui leur permettrait de “prédire” les séismes ? Intrigués, de nombreux scientifiques se sont penchés sur le sujet.

Ainsi, des chercheurs du Centre de Recherche pour les Géosciences (situé en Allemagne) ont édité une publication traitant de ce sujet, dans le “Bulletin of the Seismological Society of America”.

Au total, ces sismologues ont compilé plus de 180 études scientifiques, regroupant plus de 700 observations réalisées sur 160 tremblements de terre et 130 espèces animales.

Des signes avant-coureurs

Selon les conclusions tirées par les spécialistes, des animaux peuvent pressentir un séisme sur une période allant de quelques mois, à seulement quelques secondes avant qu’il ne se déclenche, ce qui les mène – souvent – à quitter l’endroit où ils se trouvent habituellement.

En fait, ce comportement peut s’expliquer de manière très triviale.
Beaucoup d’animaux “précurseurs” vivent, en réalité, dans des lieux où les tremblements sont plus manifestes que sur la terre ferme.

Ainsi, des anguilles ou des fourmis peuvent-elles fuir leur habitat naturel, lorsqu’elles ressentent des vibrations dans les eaux souterraines ou dans le sol.

En plus de faire vibrer la terre, les tremblements terres ouvrent, par ailleurs, des fissures d’où peuvent se dégager des gaz ; un élément qui pourrait conduire les animaux des biotopes affectés à changer leurs habitudes.

Dotées de sens plus ou moins aiguisés que les nôtres, des espèces animales pourraient, enfin, déduire l’arrivée imminente d’une catastrophe, sans que – de leur côté – les humains ne s’en aperçoivent.

Comme quoi, il faut toujours rester à l’écoute de Mère Nature.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre