Histoire

Pourquoi Barbe noire est-il célèbre ?

barbe

S'abonner au podcast
Pirate anglais de renommée mondiale, Edward Teach (ou Thatch), plus connu sous le surnom de “Barbe Noire”, a terrorisé, de 1716 à 1718, les voyageurs qui passaient dans les Antilles et sur la côte Est des colonies anglaises en Amérique.

Corsaire anonyme, pirate sans pitié

Né à Bristol (Angleterre) en 1680, Edward Teach (Thatch, voire Drummond selon certaines sources) passe sa jeunesse au Royaume-Uni, avant de s’engager sur un bateau corsaire anglais durant la guerre de Succession d’Espagne (de 1702 à 1713).

Malgré son acharnement au combat et ses nombreux faits d’armes, le jeune corsaire ne parvient pas à monter dans la hiérarchie militaire de son pays et renonce donc à faire carrière.
Par ailleurs épris d’aventure et de liberté, Edward Teach s’improvise, de ce fait, pirate (1716) en prenant le commandement d’un sloop (un voilier anglais) sous le parrainage du capitaine Hornigold.

Pendant deux ans, les deux hommes font équipe, jusqu’au jour où ils parviennent à se saisir d’un gros navire marchand français (novembre 1717) nommé “Le Concorde”.

Désormais rebaptisé le “Queen Anne’s Revenge”, ce vaisseau armé de 40 canons constitue dès lors l’arme fatale d’un pirate, à la renommée montante et à l’apparence patibulaire, que ses victimes finissent par surnommer “Barbe Noire” (Blackbeard, en anglais).

La terreur des mers

Faisant désormais cavalier seul, à la tête de son propre équipage, Barbe Noire se met à écumer les mers des Caraïbes pour garnir ses propres coffres (1718).

Bien aidé par 4 navires et plus de 300 hommes, le terrible pirate dévaste les côtes de la Caroline en enchaînant abordages, pillages, exactions et tueries.
Très riches en métaux et en épices, les navires marchands sont la cible privilégiée de l’ancien corsaire qui prend, par ailleurs, ses quartiers en Caroline du Nord.

Toutefois, les méfaits de Barbe Noire ne tardent pas à agacer les autorités britanniques, le gouverneur Alexander Spotswood en tête. Celui-ci charge le Lieutenant Maynard de capturer, mort ou vif, le très gênant pirate.

C’est dans la baie D’Ocracoke que Barbe Noire est débusqué un soir d’automne 1718. Des combats s’enclenchent à la fin de la nuit, dès les premières lueurs de l’aube.

Acculé par de nombreux assaillants, le pirate ne cherche pas à fuir Maynard. Au contraire, les deux hommes se battent en duel, au sabre et au pistolet. C’est finalement Barbe Noire qui succombe à ses multiples blessures, finissant décapité par son ennemi.

Sa tête domine dès lors le sommet du mât anglais, en guise d’avertissement pour tous les pirates de la région.

Malgré sa mort, Barbe Noire reste pourtant craint pendant de nombreuses décennies, beaucoup de marins le croyant encore vivant.

De nos jours, il se distingue encore par son apparence excentrique et intimidante, repopularisée par le personnage de Jack Sparrow dans le film “Pirates des Caraïbes”.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre