Santé

A quel volume le son est-il nocif ?

vol

S'abonner au podcast
L’ouie fait partie des 5 sens utiles pour nous aider à évoluer dans l’environnement ambiant. Malheureusement, ce sens est soumis à des agressions répétées. Lors d’être anodine, une exposition à des décibels trop élevés peut entraîner des dommages irréversibles à l’ouïe. Pourtant il existe des solutions pour protéger cet organe si sensible au bruit.

L’organisation mondiale de la santé (OMS) a réalisé une étude sur les jeunes et la musique. Les résultats sont inquiétants. La perte d’audition pourrait concerner près de la moitié des jeunes de 12 à 25 ans en raison d’un contact prolongé avec une source de bruit important.

De nos jours, il est difficile de s’isoler totalement des bruits ambiants. Toutefois, les professionnels de la santé considèrent qu’en dessous de 85 décibels, le niveau sonore peut être considéré comme acceptable. À titre d’exemple, l’intensité du bruit dans les lieux calmes se situe autour de 30 décibels et 85 décibels correspond au bruit émis par une tondeuse à gazon ou à l’ambiance dans une cantine scolaire en plein service.

Les lecteurs mp3, et leurs ancêtres les baladeurs, ont révolutionné le mode de consommation de la musique mais ces appareils ont eu des répercussions importantes sur l’audition de toute une génération. Aujourd’hui, il est admis que le volume maximal émis par un casque ne doit pas dépasser 105 décibels et la durée maximale d’utilisation doit être inférieure à 15 minutes au risque de provoquer des dommages à l’audition. Pour limiter les altérations induites par les lecteurs mp3, les autorités sanitaires préconisent l’utilisation d’appareils avec un système d’alerte en cas de dépassement d’un seuil de décibel considéré comme dangereux.

En France, un décret de 1998 oblige les salles de concerts et les boîtes de nuit à limiter le son à 105 décibels. Pourtant, ce volume sonore est capable d’induire des douleurs au niveau du conduit auditif. À ce stade, il est impératif de s’éloigner de la source de bruit ou de mettre des bouchons d’oreilles, sinon le risque est de perdre irrémédiablement une partie de son audition.

De plus, un son trop puissant peut entraîner des acouphènes. Ce trouble de l’audition se traduit par des sifflements ou des bourdonnements. Dans certains cas, l’acouphène est transitoire et disparaît au bout de quelques heures ou jours, mais parfois, ce dysfonctionnement perdure dans le temps et les conséquences au quotidien pour les malades peuvent être dramatiques : manque de sommeil, dépression, problèmes psychologiques et perte d’énergie.

La musique n’est pas l’unique responsable des dommages. Certaines professions sont soumises à des bruits intenses comme dans le secteur du bâtiment. Pour se protéger des décibels trop importants, il est important de porter un casque ou des bouchons d’oreilles. Aujourd’hui, il existe des protections auditives réalisées sur mesure et spécifiques du bruit à atténuer.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre