Santé

A quoi l’ivresse des profondeurs est-elle due ?

ivresse des profondeurs

L’ivresse des profondeurs se caractérise par des troubles du comportement comparables à ceux rencontrés en état d’ivresse, sauf qu’ils sont ressentis par une personne faisant de la plongée sous-marine à de “grandes” profondeurs.

Ce trouble neurologique peut atteindre n’importe quel plongeur avec bouteille s’il descend sous la barre des 30 mètres de profondeur. Elle est provoquée par  l’azote contenu à 80 % dans l’air comprimé des bouteilles, qui va dérégler le système nerveux.

Pourtant à l’air libre ce taux d’azote dans l’air est le même. Alors pourquoi profondément dans l’eau il a des conséquences différentes ? Cela est dû au fait que le corps sous l’eau subit une pression. Plus le plongeur est profond plus cette pression est importante. Elle augmente d’environ 1 bar tous les 10 mètres. Or cette pression favorise la dissolution des gaz dans les liquides corporels. L’augmentation de la pression dans l’eau va donc augmenter la pression de l’azote dans le corps.  Cette surcharge en azote va affecter le cerveau. Ce qui va avoir pour conséquence la perturbation de la transmission des signaux nerveux et une perception de son environnement troublée. L’état de conscience vacille, cela s’appelle la narcose, plus précisément la narcose à l’azote.

Le plongeur ressent alors d’abord un bien-être. Mais ensuite ça se gâte. Vers 50 m de profondeur, les réflexes sont moins bons, l’esprit se brouille et la vision rétrécit. Malgré tout le plongeur peut ressentir un état d’euphorie. On a coutume de dire qu’à 50 m le corps ressent les mêmes effets que ceux ressentis après 3 à 4 verres d’alcool fort. S’il continue à descendre il peut être sujet à des hallucinations, perdre toute prise sur le réel et être totalement désorienté.  S’il est perturbé au point de remonter à la surface sans respecter les paliers de décompression un accident peut se produire.

A noter qu’il est possible d’éviter les effets narcotiques de l’azote en utilisant plutôt de l’hélium, car les tissus l’absorbent moins facilement. Mais il est très cher.


Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre