Culture Générale

Pourquoi trinque-t-on ?

trinquer

Lors d’un apéritif ou au début d’un repas on peut trinquer c’est-à-dire selon le Larousse « choquer légèrement son verre contre celui de quelqu’un avant de boire à la santé de quelqu’un ou au succès de quelque chose ».

L’origine de la pratique est étonnante. C’est une question de confiance. L’acte de trinquer date du Moyen Age. À cette époque lors des diners organisés entre les représentants de différents royaumes, les chefs faisaient s’entrechoquer leurs verres dans un but bien précis. En effectuant ce geste de façon suffisamment énergique, une quantité du breuvage contenu dans l’un des verres passait dans l’autre.

C’est le mélange ainsi obtenu dans chacun de deux verres qui était bu. Chacun buvait donc  une partie de son propre verre ainsi qu’une petite partie de celui de son voisin.

Ainsi tous pouvaient être certains qu’aucun des verres n’était empoisonné. Le repas pouvait alors se dérouler dans un climat de confiance absolue.

En parlant de boisson, il me vient en tête l’explication de l’expression « boire cul sec », c’est-à-dire vider son verre d’alcool d’un seul coup. Contrairement à ce que l’on pourrait penser ce « cul » n’est celui qui en argot désigne le fessier. Il s’agit plutôt du fond d’un verre ou d’une bouteille. On l’appelle aussi dans ce dernier cas la « piqûre ».

Mais dans le cas du verre, lorsque le cul est sec, cela signifie que le verre est vide. On comprend alors pourquoi « boire cul sec » signifie vider totalement un récipient, ne pas en laisser une goutte.


Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre