Histoire

Comment le slogan “CRS SS” est-il né ?

crs

S'abonner au podcast
Si le slogan “CRS SS” est devenu populaire au cours des évènements de Mai 68, ses origines sont bien plus anciennes. Vingt ans plus tôt, en effet, des mineurs l’utilisaient pour la première fois, tandis que la France d’après-guerre renouait avec une période de crise sociale.

Un slogan aux origines ouvrières
Contrairement à la croyance populaire, le slogan “CR SS” ne date pas des révoltes de Mai 68. Pour en découvrir les origines, il faut en effet remonter à l’immédiat après-guerre qui a vu la France être secouée par de violentes révoltes sociales.

Ainsi, trois ans après l’armistice, la journaliste Simone Téry titre “CRSS” un article de l’Humanité, du 5 novembre 1948, couvrant la grève des mineurs qui a démarré le 4 octobre de la même année.

Fraîchement créées en 1944, les Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS) répriment alors durement les travailleurs des mines, lesquels s’opposent aux décrets Lacoste qui précarisent leur emploi.

Avec cette nouvelle législation, les mineurs sont en effet en proie à une baisse des salaires, bien malvenue face à l’inflation conséquente qui ronge l’économie française.
En outre, les mineurs sont désormais payés à la tâche, tandis que leur protection sociale s’étiole.

C’en est trop pour les “gueules noires” qui déclenchent une grève massive, dont l’effectif des contestataires atteint les 340 000 personnes.
Face à eux, les forces de l’ordre mobilisées par Jules Moch, alors ministre de l’Intérieur, tirent à balles réelles allant même jusqu’à tuer plusieurs manifestants.

Encore marquée par l’occupation allemande, il n’en faut pas plus à la France ouvrière pour faire rimer les termes “CRS” et “SS”.

Mai 68 s’en empare et le popularise
Bien que soldée par un échec cuisant, cette révolte des mineurs laisse une trace durable dans la mémoire collective ouvrière.

En effet, au souvenir douloureux d’une répression extrêmement sévère (le bilan s’élève à au moins 6 morts, des milliers de blessés et 3 000 licenciements) s’ajoute une nouvelle épopée à la mythologie de la lutte menée contre les forces de l’ordre.

Ainsi, le slogan “CRS SS” s’ancre-t-il dans le répertoire contestataire pour traverser les générations et ressurgir au cours de chaque manifestation.

Sans surprise, la devise refait surface dans les années 60, dans le cadre du conflit franco-algérien. Les militants anticolonialistes affublent alors du terme “SS” les militants “pro-Algérie française” ainsi que les forces de l’ordre.
Le colon français est également comparé à l’occupant nazi, tandis que de vives contestations se font entendre en réaction au massacre de Charonne de 1962.

Finalement ce sont les manifestations ouvrières et étudiantes de Mai 68 qui achèvent de populariser le slogan.

Scandé aux côtés d’autres phrases emblématiques que sont “Sous les pavés, la plage !” et “Nous sommes tous des juifs allemands”, “CR SS” (tout comme “Il est interdit d’interdire”) se marie bien avec les aspirations permissives de cette France des années 70.

C’est ainsi que ce slogan de combat revêt dès lors des accents hippies, au point de symboliser l’esprit mutin de Mai 68 plutôt que la hargne militante des mineurs grévistes qui l’ont enfanté.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre