Santé

Pourquoi les laboratoires P4 ont-ils été créés ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Les laboratoires dits “P4” ont été créés à la suite d’une infection accidentelle de quelques chercheurs, en 1967, par un virus en provenance d’Afrique. Très sécurisées, ces installations sont consacrées à l’étude de virus très dangereux.

Un virus meurtrier

En août 1967, des laborantins vivant à Marburg, en Allemagne de l’Ouest, tombent malades. Ils ressentent une fièvre aiguë et subissent de graves hémorragies. Sept d’entre eux succombent à leur mal. Peu après, d’autres personnes, en contact avec eux, présentent les mêmes symptômes.

Les médecins finissent par comprendre l’origine de la maladie. Elle est transmise par un virus inconnu, de forme très allongée. D’où son nom de “filovirus”. Il s’était logé dans les organes de singes verts en provenance d’Ouganda. Leurs organes servaient à la fabrication de vaccins.

Souvent transmis par certaines espèces de chauves-souris, ce virus très contagieux se loge à l’intérieur de l’organisme infecté, détruisant les cellules de certains organes. Quoique un peu moins meurtrier que le virus Ebola, ce virus Marburg demeure très dangereux pour l’homme.

Un nouveau type de laboratoires

C’est à la suite des graves événements de Marburg qu’un nouveau genre de laboratoire a été installé dans plusieurs pays. Ces laboratoires, qui reçoivent le nom de P4, sont destinés à l’étude des virus les plus dangereux.

Leur création devait éviter que de nouveaux chercheurs ne soient à nouveau infectés par des micro-organismes contagieux et virulents. Aussi, les mesures de sécurité y sont-elles draconiennes.

On ne pénètre dans ces laboratoires que par une série de sas, dotés de portes étanches. L’air extérieur ne peut y pénétrer. De son côté, les membres du personnel revêtent une tenue spéciale, composée d’un scaphandre qui, même en cas de déchirure, les protège de tout risque de contamination.

Ils doivent par ailleurs respecter toutes les règles d’un protocole sanitaire rigoureux. C’est un laboratoire de ce type, situé à Wuhan, la ville chinoise d’où est partie l’épidémie actuelle de coronavirus, qui se trouve au centre d’une controverse.

Pour certaines personnes, dont des responsables politiques de premier plan, ce laboratoire serait à l’origine de la diffusion du virus. Rien, à l’heure actuelle, ne vient étayer une telle hypothèse.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre