Culture G.

Pourquoi dit-on “se faire pigeonner” et “c’est Byzance !” ?

Abonnez-vous au podcast “Culture Générale” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.

Commençons par l’expression “se faire pigeonner”. Elle date du Moyen Age, période durant laquelle ces oiseaux sont fort appréciés. Comme vous le savez on les utilise alors pour transmettre des messages. Mais pas seulement. Ils sont aussi un mets particulièrement apprécié. Enfin leur fiente est utilisée engrais. Un engrais très prisé.

Ainsi fermes et chateau possédaient leur pigeonnier. Il était même un signe extérieur de richesse. Plus le pigeonnier était grand, plus son propriétaire avait de terres. La réglementation établissait une proportionnalité entre les deux.

On en vient petit à petit à l’expression ! Compte tenu de ce caractère de signe de richesse, au moment de marier leurs filles, certains propriétaires de pigeonniers n’hésitaient pas à exagérer leur surface. Ceci pour faire croire à une plus grade richesse.

Ainsi, le futur beau-père se faisait dupé. Il se faisait pigeonner !

Passons maintenant à la seconde formule du jour: « c’est Byzance ! », qui signifie « c’est luxueux ! ».

Cette expression qui souligne l’opulence ou la beauté d’une situation ou d’un lieu date du 19ème siècle. Il s’agit d’une référence directe à une ville et à sa prospérité d’antan: la ville de Byzance, située sur le Bosphore et fondée vers 600 avant Jésus Christ.On la connait aussi sous le nom de Constantinople, appellation que lui attribua celui qui en fit la capitale de l’Empire romain en 330 après J.C, Constantin 1er. Et plusieurs siècles plus tard, en 1930, elle fut rebaptisée Istanbul.

Donc tout cela semble limpide. Une ancienne cité particulièrement riche sert de référence pour une situation du même type. A noter qu’on doit sa popularisation à une réplique d’une pièce de théâtre itinérante dans laquelle un des comédiens s’exclamait « Quel luxe ! Quel stupre ! Mais c’est Byzance ».

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre