Incroyable !

Nos os sont 35 fois plus solides que le béton

vis Abonnez-vous au podcast “Incroyable!” pour ne rater aucun nouvel épisode:
spotify-r. S’abonner
apple-r-1 S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Nos os seraient plus solides que du béton… Vraiment ? Oui ! Et plutôt deux fois qu’une, puisque les os d’un corps humain sont en mesure de supporter des chocs 35 plus violents que ce que peut encaisser la plus solide de toutes les dalles. Même si cela paraît incroyable, tout s’explique par la nature du corps humain, dont les muscles, les ligaments et les cartilages amortissent efficacement les impacts.

Une solidité à toute épreuve

Un squelette humain se compose exactement de 206 os et de 68 articulations. Dans cette ossature, le fémur est l’os le plus long, tandis que l’étrier (un osselet de l’oreille) est le plus petit.

Contrairement aux apparences, tout cet assemblage peut supporter une pression et des chocs incroyables, surtout si les os font partie du corps d’un individu très sportif et bien nourri.

D’ailleurs, les chercheurs de l’Institut américain de recherche biomédicale et spatiale ne lésinent pas avec les superlatifs, puisque, selon eux, les os seraient “construits exactement de la même manière que le béton armé”.

En effet, même si le mélange de sable et de graviers offre au béton une notable résistance à la compression, cette dernière reste tout de même nettement inférieure à celle d’un os humain classique.

L’épreuve des tests

En plus d’être le plus long, le fémur est également l’os le plus résistant du corps humain.

Si, par exemple, on étire de la même manière un fémur humain et un morceau de béton, l’os résistera plus longtemps avant de casser.

Par ailleurs, un fémur peut supporter près de 30 fois son poids, même si cette aptitude concerne surtout les os d’individus très jeunes. En effet, avec l’âge, le col du fémur tend à se fragiliser, notamment à cause des effets d’une maladie nommée ostéoporose.

D’autres os font également montre d’une solidité incroyable. Ceux des mains et des pieds, par exemple, peuvent absorber des chocs deux mille fois plus violents que ceux qui cassent des dalles de bétons.

Cela explique pourquoi les pratiquants d’arts martiaux peuvent casser, à main nue (ou avec les pieds), des briques et des planches de bois.

En étant entourés de cartilage, de muscles, de ligaments et de la peau, les os humains peuvent – en effet – résister aux chocs les plus violents, en absorbant efficacement les chocs.

Nous voilà rassurés !

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre