Santé

Pourquoi les grossesses tardives sont à risque ?

gross

S'abonner au podcast
D’abord quelques chiffres. Si on prend une année moyenne, sur les 800.000 bébés qui naissent en France, 4% ont une mère de plus 40 ans.

La part de ces grossesses dites “tardives” augmente constamment depuis les années 1980, alors que l’âge moyen pour le premier enfant est de 28 ans.

Et ce, malgré le fait que la chute de la fertilité après 40 ans soit bien constatée. Jugez plutôt: une femme de 25 ans a 25 % de chances de tomber enceinte à chaque cycle. Si elle a 40 ans elle n’a que 6% de l’être.

Mais si elle tombe enceinte pourquoi dit-on qu’il s’agit d’une grossesse “à risque” ?

D’abord parce qu’après 40 ans le taux de fausses couches est plus élevé: 11% à 30 ans, 17% à 35 mais 34 % à partir de 40 ans et 53% après 45 ans.

Ensuite car il y a un risque accru d’anomalies chromosomiques. Ce risque est en effet de 1,6 % à 38 ans, et de 4 % à 42 ans.

De même les pathologies suivantes sont bien plus souvent observées chez les femmes quadragénaires: hypertension artérielle, diabète gestationnel, troubles cardiaques et dysfonctionnement thyroïdien.

Et puis le taux de mortalité maternelle est plus élevé avec l’âge. Il est de 3,8 pour 100.000 naissances quand la mère à entre 25 et 29 ans, 33,3 entre 40 et 44 et 215 après 45 ans !

Enfin les naissances prématurées sont bien plus nombreuses en cas de grossesse tardive. 8,2 % après 40 ans contre autour de 5% avant 35 ans.

Voila pour les mères. Quant aux pères, on en parle beaucoup moins mais il semble qu’il ne soit pas sans conséquence. Une étude américaine publiée dans le British Medical Journal montre ainsi que les pères de plus de 45 ans ont des enfants en moins bonne santé.

Entre 2007 et 2016, des chercheurs ont étudié 40 529 905 naissances aux Etats-Unis. Ils se sont intéressés à l’âge des pères et les conséquences sur la santé du bébé. Les résultats de l’étude sont publiés dans le British Medical Journal. Conclusion ? Les pères plus âgés donnent naissance à des enfants en moins bonne santé.

Au dela de 45 ans, ils ont 14% de risques supplémentaires de donner naissance à un enfant prématuré. Et les bébés ont 18% de risques supplémentaires de ne pas naître de façon naturelle. Il apparait également que durant la gestation, le diabète est 34% plus risqué pour les femmes si le père de l’enfant à plus de 45 ans.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre