Sciences

Comment expliquer les trajectoires courbes des ballons de foot ?

effet magnus

S'abonner au podcast
Un phénomène physique est responsable de la trajectoire du ballon de football sur certaines frappes dites enroulées ou brossées. On retrouve ce phénomène dans d’autres sports comme au tennis avec l’effet lifté ou même au golf.

Comment expliquer que la balle ou le ballon n’est pas une trajectoire rectiligne, mais au contraire incurvée ?

Cela est dû est l’effet Magnus. Il fut découvert par Heinrich Gustav Magnus, un physicien allemand du 19ème siècle.
Quand une balle est en rotation dans l’air, après avoir été propulsée par un coup de pied dans le cas du foot, elle va  influer par frottement sur la vitesse du courant d’air qui l’entoure.

L’effet ne sera pas le même tout autour du ballon. Ce sera dissymétrique. D’un côté la balle tourne dans un sens qui va accélérer l’air qu’elle côtoie, ce qui y fait diminuer la pression. Alors que de l’autre côté la balle au contraire freine l’écoulement d’air. La pression y augmente. Il n’y a donc pas la même pression des deux cotés. Et la balle va alors naturellement être attirée du côté où la pression est la plus basse.

Certains utilisent l’effet Magnus dans des machines produisant de l’énergie. Ainsi  au Portugal on développe une  éolienne qui avec un ballon dirigeable utilise les vents pour produire de l’électricité. Cette éolienne volante récupère l’énergie du vent puis la redirige ensuite vers une station située au sol. Pour monter en altitude l’appareil tourne sur lui-même et utilise l’effet Magnus. Grace à cet effet il serait possible de les faire voler presque indéfiniment et il serait possible d’en suspendre plusieurs en même temps.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre