Culture Générale

Pourquoi dit-on “kitsch” et “parler français comme une vache espagnole” ?

exp

S'abonner au podcast
Commençons par “kitsch”. Il vous arrive peut-être d’utiliser la formule “c’est kitsch” pour décrire un objet, un vêtement, une décoration ou une oeuvre d’art que vous jugez non seulement démodéee mais pire, tirant sur le mauvais goût.

Cette expression étrange est née à la fin du 19e siècle et nous vient d’outre Rhin. En effet en Allemagne, plus précisément en Bavière vers 1970 s’est tenue une exposition particulière qui est à l’origine du mot “kitsch”. Pourquoi particulière ? Car elle était composée d’oeuvres réalisées à partir d’éléments sans valeur et sans cohérence.

Ce type d’objet d’art a alors été décrit sous le terme de «kitsch» car dans une langue parlée dans le sud de l’Allemagne, «verkitschen» signifie ramasser des déchets dans la rue, faire de neuf avec du vieux.

Ensuite la langue française adopte le terme dans les années 1960, et ne limite pas son utilisation aux seuls objets d’art.

Passons maintenant à la seconde expression du jour: “parler français comme une vache espagnole”. Elle date du 17e siècle. Plus précisémment son utilisation est attestée depuis au moins 1640.

Plusieurs explications existent.

La plus communément admise est que le mot « vache » est ici une déformation du terme « vasces » au 17e siècle pour parler d’un Basque. L’expression française à l’origine était donc “parler français comme un Basque espagnol”, dont le sens est déjà plus clair. Un Basque espagnol peut ne pas très bien parler notre langue. Puis le mot “vasces” se serait déformé en “vache”. Et l’expression serait ainsi devenue celle que nous connaissons aujourd’hui et dont le sens n’est pas évident si on prend l’expression littéralement.

Mais je vous l’ai dit il existe d’autres hypothèses. Ainsi on dit aussi que le mot “vache”, toujours lui, serait une altération du mot ‘basse’ pour dire une “servante”. L’explication parait séduisante mais en réalité l’utilisation de ‘basse’ dans ce sens était très rare. On la retrouve uniquement dans des formulations régionales.

Aussi pour le linguiste Alain Rey, l’explication la plus probable vient d’une combinaison d’éléments péjoratifs. On disait par exemple “comme une vache” pour décrire un acte mal fait. Et le terme ‘espagnol’ était à l’époque d’apparition de notre expression utilisé pour qualifier de faço désagréable; comme par exemple une “fanfaronnade” d'”espagnolade”.

Ainsi on trouve d’autres utilisation de la formule “vache espagnole”, comme “il est sorcier comme une vache espagnole” qui signifie c’est un incapable. Ce serait donc une combinaisons d’éléments péjoratifs qui expliqueraient notre “vache espagnole” !

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre