Non classé

Que signifie être digital nomade ?

Digital nomade… Cette expression anglo-saxonne est sur les lèvres de tous les millenials. Derrière, se cache l’évocation d’un mode de vie idyllique : visiter les 4 coins du monde sans rencontrer le moindre souci financier. Qui n’a jamais rêvé de se lever sur une plage à Bali et de se coucher en admirant le soleil se cacher derrière le Mont Fuji ? Devenir digital nomade est un changement de vie radical. Mais tout n’est pas fait de roses et de paillettes. Le chemin est ardu et ne peuvent y arriver que ceux qui sont partis sur des bases saines…

Qu’est ce qu’un digital nomade ?

Digital : terme anglais signifiant “numérique”. Ce vocable implique que le métier est étroitement lié à l’outil informatique. Nomade : personne ne disposant pas d’un lieu de résidence fixe, qui se déplace régulièrement d’un endroit à un autre. Étymologiquement, un digital nomade est donc un individu gagnant sa vie à la force de son ordinateur, ce qui lui permet de vivre n’importe où. À la différence d’un médecin qui est tenu d’ausculter ses patients pour poser un diagnostic, le digital nomade ne nécessite pas d’interactions physiques pour exercer sa profession. Tout ce dont il a besoin, c’est de données mobiles et d’un point de connexion. Bien évidemment, tous les métiers ne se prêtent pas à ce mode de vie connectée.

Quels métiers exercer pour devenir digital nomade ?

Même si quelques-uns de ces nouveaux artisans exercent pour le compte d’une entreprise, force est d’admettre que la plupart sont des travailleurs indépendants. Graphistes, développeurs web, ou propriétaires d’un site de dropshipping France, ils ont choisi d’être leur propre patron pour le meilleur comme pour le pire. Il existe une pléiade de métiers à même de donner accès à ce mode de vie particulier : traducteur, rédacteur web, coach personnel, community manager, youtubeur, … Si la fonction requiert plus de temps sur une machine qu’en face à face, alors elle est éligible !

Ces professionnels qui ne sont pas des digital nomades

Si votre profession actuelle vous emmène à effectuer de fréquentes missions à l’étranger, vous ne pouvez pas prétendre au titre de digital nomade. C’est le cas des apporteurs d’affaires ou des négociants internationaux. Certes, ils se déplacent fréquemment mais ce n’est que sur une courte durée et avec obligation de retourner au siège. Un digital nomade, un vrai, n’est plus retenu par les chaînes du sédentarisme. Il a fait du monde son terrain de jeu et s’en porte très bien.

Combien gagne un digital nomade ?

Comme tout travailleur indépendant, son revenu dépend de son secteur d’activité et de sa notoriété. Certains rédacteurs web peinent à atteindre 100 euros par mois alors que d’autres croulent sous les commandes. Dans tous les cas, ne vous attendez pas à un chiffre d’affaires à 4 zéros dès la première semaine. Il faut du temps pour s’assurer un revenu minimal à même de financer l’achat de nombreux billets d’avion.

Safety concerns over online drugstores selling medicines

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre