Santé

Quelle est la différence entre bipolarité et schizophrénie ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Dans le monde, des millions de personnes souffrent de psychoses à des niveaux divers d’intensité. Parmi les pathologies mentales les plus fréquentes, la schizophrénie est l’une des plus connues. En France, près de 600 000 personnes souffrent de cette altération mentale. Mais cette maladie n’a pas encore révélé tous ses secrets et ce trouble psychiatrique est souvent assimilé à la bipolarité. Si ces deux maladies mentales présentent certaines similitudes, des différences comportementales et physiologiques permettent de distinguer chacune des deux pathologies.

La première différence se situe au niveau de l’âge de l’apparition des premiers signes avant-coureurs de la maladie. Les symptômes de la schizophrénie commencent à être visibles entre l’adolescence et l’âge de 25 ans environ alors que le sujet atteint de troubles bipolaires ressent les premières manifestations de la maladie plus tardivement entre 25 et 35 ans.

Les signes cliniques ne sont pas similaires. Dans le cas de la schizophrénie, le malade va être submergé par des délires hallucinatoires accompagnés par un fort sentiment de persécution et par une volonté de s’isoler du monde extérieur. De plus, le schizophrène a du mal à se concentrer, à tenir des propos sensés et a des difficultés d’attention ce qui le handicap dans sa vie au quotidien.

Dans le cas d’un trouble bipolaire (connu autrefois sous le terme de “psychose maniaco-dépressive”), le patient va alterner entre des phases dépressives et des moments d’exaltation euphorique qui peuvent le conduire à effectuer des actes complètement délirants. Ainsi, l’humeur du malade oscille entre deux pôles diamétralement opposés. Toutefois une personne atteinte de bipolarité est capable, entre ses deux phases extrêmes, d’avoir un raisonnement logique et ordonné.

Des chercheurs néerlandais ont montré que le cerveau des schizophrènes et des personnes souffrant de bipolarité était différent, ce qui atteste la présence de deux maladies distinctes. Ainsi, les personnes prédisposées à la schizophrénie présentent un volume crânien plus petit que la moyenne. À la différence, les malades atteints de bipolarité ont un cerveau globalement plus important. Les résultats de leur recherche ont fait l’objet d’un article paru dans la revue Biological Psychiatry.

Toutefois, ces deux maladies qui altèrent le comportement ont des points de similitude. La schizophrénie et la bipolarité sont des maladies génétiques. Ainsi, certaines familles sont particulièrement affectées par l’une ou l’autre des pathologies.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre