Tech

Pourquoi Netflix veut annuler l’abonnement de ses comptes inactifs ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Tech” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Beaucoup de services de contenus proposés sur internet fonctionnent sur le modèle de l’abonnement, vous payez un prix souvent tres bas comparé au grand nombre d’oeuvres auxquelles vous pouvez accéder. C’est le cas pour la musique, mais également pour les films. Vous pouvez binge watcher l’intégralité du catalogue de Netflix, vous paierez quand même un prix fixe de 10€ par mois.

Cette information va peut être vous surprendre, mais un certain nombre d’abonnés au service de VOD n’utilisent plus leur abonnement, et oublient de le désactiver. Plus précisément, ça représente la moitié d’un pourcent de tous les utilisateurs. Dit comme ça peut paraître très peu mais lis bout à bout ça fait pas mal d’argent.

Dans un post sur le blog de l’entreprise, Eddy Wu, directeur de l’innovation chez Netflix, a fait une déclaration assez étonnante : Tous les comptes n’ayant pas regardé une série ou un film sur le service en 1 an se feront suspendre leur abonnement ! Une décision surprenante quand on sait que ce genre d’utilisateur est le profil rêvé pour toute entreprise, celui qui paie sans profiter du service.

Eh bien finalement, c’est contre ce type de comportement que l’entreprise souhaite se positionner, en étant plus responsable. Alors que beaucoup de services font en sorte de rendre les conditions de désabonnement les plus floues possibles, Netflix se met du côté de son public et veut lui faire économiser un peu d’argent. C’est littéralement la manière dont s’est justifiée le géant de la VOD ! Une tendance qui devrait se généraliser chez les autres services, dans une volonté d’être toujours plus transparents au niveau des conditions d’utilisation du service.

Aujourd’hui le modèle économique de l’abonnement est partout, pour des générations de plus en plus connectées, qui ne se voient plus systématiquement propriétaire de ce qu’elle utilise. L’abonnement pour écouter de la musique, pour regarder des films, mais également pour utiliser un vélo, parfois une voiture, et même jusque dans les jeux vidéos, avec les fabricants de consoles qui proposent des formules mensuelles pour accéder à un catalogue de jeux. Beaucoup de business models de sociétés du domaine technologique reposent sur ce type de revenus, et penser à l’expérience client, c’est devenu un critère très très important.

Les consommateurs sont de plus en plus avertis et rechigneront plus facilement à mettre la main au portefeuille quand les fonctionnalités pour gérer son compte ne sont pas à portée de clic. C’est d’ailleurs la même chose pour les données personnelles, depuis la réglementation du RGPD, il y a tout un ensemble de règles à respecter pour garantir que les choix des utilisateurs en terme de vie privée soient pris en compte. Fini les newlsetters qui inondent nos innocentes boites mails, les liens de désinscriptions sont désormais bien mis en avant, sinon, c’est la CNIL, le gendarme des données personnelles, qui sonnera à la porte des entreprises un peu trop entreprenantes.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre