Tech/Science

Que disent de vous les smileys et emojis ?

smiley emoji

S'abonner au podcast
Lorsque vous utilisez un smiley ou un emoji dans un message, vous dîtes quelque chose de vous-même. La façon dont nous communiquons avec eux n’est pas anodine. Il y a des facteurs psychologiques associés à leur utilisation.

Une étude a été réalisée aux Etats Unis auprès d’étudiants, portant sur leur personnalité, l’estime de soi, l’anxiété sociale et les préoccupations personnelles, notamment à quel point ils étaient inquiets de la façon dont les autres les percevaient. Puis ont été analysés un très grand nombre de leur messages sur les réseaux sociaux.

Résultat: les personnes qui se considèrent le plus comme agréables et sympathiques sont les plus susceptibles d’utiliser des smileys et emojis. De plus ceux qui s’inquiètent le moins de la façon dont les autres les perçoivent sont plus susceptibles d’en utiliser.

La personnalité influence donc l’usage de ces signes. Et cela semble être le reflet du monde réel. Les personnes qui sont agréables ont tendance à utiliser des signaux sociaux et émotionnels dans le monde réel également pour communiquer cela à d’autres personnes, comme sourire et être optimiste.

Cette obseravtion est particulièrement vraie sur Facebook où les messages peuvent avoir un public large et où les interactions sont plus riches et plus complexes que les simples messages texte individuels.

De même si vous n’êtes pas inquiet par la façon dont les gens vous perçoivent, vous êtes plus à l’aise pour afficher toutes vos émotions, y compris la tristesse.

Au dela, les participants à l’étude ont signalé que les smileys et emojis étaient un moyen utile pour réduire l’ambiguïté de leurs messages. Aussi ces signes peuvent être particulièrement importants pour les individus qui ont du mal à exprimer ou interpréter une émotion ou une intention sociale.

A noter que l’utilisation des emojis n’est pas identique partout dans le monde. Le développeur SwiftKey en se basant sur un milliard d’emojis dans 16 langues et régions différentes a dressé un bilan par pays. On sait ainsi qu’un français utilise quatre fois plus d’émojis “cœur” et positifs que la moyenne, et que les Australiens utilisent bien plus souvent ceux liés à l’alcool ou à la drogue. Les Canadiens utilisent le plus d’emojis en rapport avec la violence, l’argent ou le sport alors que les Turcs utilisent majoritairement des smileys de visages heureux.

La France est globalement très positive avec 86% de smileys joyeux. A contrario la Malaisie n’en utilise que 60%.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre