Santé

Comment fonctionne un défibrillateur ?

Faute d’un secours rapide, la vie d’une personne atteinte d’un trouble cardiaque peut être menacée à bref délai. C’est pourquoi le défibrillateur, qu’on trouve dans de nombreux endroits publics, est un instrument si précieux. Ce petit appareil portable est en outre d’un fonctionnement très simple.

La mise en marche

Si vous avez la chance de vous trouver dans un lieu équipé d’un défibrillateur, vous pourrez venir en aide à une personne dont le cœur est atteint d’un trouble du rythme cardiaque.

Dans un premier temps, il faut extraire le défibrillateur de la housse qui le contient. Certains appareils se mettent en marche dès l’ouverture de la housse. Les autres sont déclenchés par une pression sur le bouton qui commande la marche et l’arrêt.

Dès ce moment, une voix se fait entendre par le haut-parleur de l’appareil. Elle guidera désormais tous les gestes du secouriste.

La mise en place des électrodes

Il convient ensuite de dégager la poitrine du patient. Il faut s’assurer qu’elle n’est pas mouillée. Il faut alors prendre dans la housse les deux électrodes, qui serviront à la transmission du courant électrique.

Suffisamment larges et plates pour être appliquées de manière commode sur la poitrine, elles sont enduites d’un gel destiné à conduire le courant électrique.

Il convient ensuite de brancher au défibrillateur le câble à l’extrémité duquel se trouvent les électrodes. Enfin, celles-ci doivent être placées sur le thorax du patient. Des dessins, figurant sur les électrodes, aident à les fixer correctement.

Toutes ces opérations sont commandées par la voix émise par l’appareil, qui continue de guider les gestes du secouriste.

Le choc électrique

Vient alors le moment où le défibrillateur délivre le choc électrique destiné à faire retrouver au cœur un rythme normal.

Cette opération cruciale ne se déroule pas de la même manière selon le type d’appareil qu’on utilise. Il en existe en effet de deux sortes. Dans les deux cas, on qualifie le défibrillateur d’externe.

Dans le cas du défibrillateur externe semi-automatisé, la voix demande au secouriste d’appuyer sur le bouton choc, qui déclenche le courant électrique. Elle ne le fait qu’au terme d’une analyse du rythme cardiaque, qui peut nécessiter le déclenchement du choc électrique.

Le secouriste est donc amené à prendre une initiative et à assumer une responsabilité qui peut sembler assez lourde.

Rien de tel avec le défibrillateur externe automatique. Dans ce cas, c’est l’appareil lui-même qui provoque le choc électrique. La personne qui a fixé les électrodes est invitée à se retirer afin que l’opération puisse se dérouler. Il faut s’assurer que, durant le passage de cette impulsion électrique, personne ne touche la victime.

Il se peut que plusieurs chocs soient jugés nécessaires, ou qu’aucun ne soit recommandé. Tout au long de cette procédure, il est impératif de respecter les indications données et de ne rien faire qui ne soit demandé.

Même si l’opération semble terminée, il convient de laisser les électrodes en place et de n’éteindre l’appareil que si un médecin le prescrit.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre