Santé

Comment détecter une grossesse gémellaire ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Les grossesses gémellaires ont considérablement augmenté ces dernières années. L’une des raisons est le nombre croissant de FIV (fécondation In vitro) pratiquée pour pallier l’infertilité de certains couples. Mais quelles sont les méthodes que disposent actuellement les gynécologues pour détecter ces grossesses considérées à risque.

Plusieurs indices peuvent laisser supposer à une femme qu’elle attend des jumeaux. Tout d’abord, les symptômes de la grossesse comme la nausée, la fatigue, les douleurs mammaires et abdominales sont accentués. La taille du ventre d’une femme enceinte de jumeaux est plus importante et la prise de poids est plus rapide surtout durant les premiers mois de grossesse. Lors d’un contrôle du taux de HCG (Human Chorionic Gonadotropin), les résultats montrent en général des quantités légèrement supérieures dans le cas de jumeaux. Globalement, les femmes attendant des jumeaux présentent une augmentation de la tension artérielle.

Pour confirmer la présence de deux embryons, l’échographie est la seule technique fiable. Toutefois dans certains cas, une grossesse gémellaire n’est visible qu’à partir de l’échographie du second trimestre même si dans la grande majorité des cas, l’échographie du premier trimestre permet de lever le mystère.

Les médecins préconisent un suivi plus étroit des grossesses gémellaires en raison des possibles complications. En effet, une grossesse multiple augmente le risque de développer du diabète, de faire de l’hypertension, d’être en surpoids et la probabilité d’accouchement prématuré est augmentée.

La présence de deux embryons peut être due à la fécondation de deux ovules par deux spermatozoïdes. Les deux fœtus vont se développer chacun dans une poche amniotique différente jusqu’à leur naissance. On parle de « faux » jumeaux ou dizygotes. Les deux enfants n’auront pas le même code génétique.

Dans le cas de jumeaux monozygotes, un seul ovule a été fécondé et au cours de la division cellulaire, le zygote (l’ovule fécondé) se scinde en deux parties pour former deux œufs identiques. Les enfants partagent par voie de conséquence le même patrimoine génétique.

La présence de deux poches n’est pas forcément caractéristique de la présence d’embryons dizygotes. Un œuf va flotter dans l’utérus environ 7 jours après la fécondation avant d’aller nidifier dans l’utérus. Si le zygote s’est divisé peu de temps après la fécondation, chaque œuf (pourtant identique du point de vue génétique) va s’implanter dans la paroi utérine de manière indépendante l’un de l’autre. Relié à sa mère par le cordon ombilical, il sera protégé par une poche amniotique qui lui sera propre. Si la division de l’œuf a lieu plus de 8 jours après la fécondation, alors il n’y aura qu’un seul cordon et une seule poche commune aux jumeaux. Ce cas de figure est rare et ne représente que 2 % des naissances gémellaires.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre