Culture Générale

Quel est le mystère de la colonie perdue de Roanoke ?

mystere

S'abonner au podcast
115 personnes au 16e siècle furent envoyer au “Nouveau Monde” c’est à dire les Etats-Unis actuels, avec une mission particulière: coloniser un territoire pour étendre l’Empire britannique. Mais 6 ans après leur arrivée leur installation était déjà déserte. Les 90 hommes, 17 femmes et 11 enfants avaient tous disparu. Le mystère de leur disparition allait dès lors susciter l’intérêt de nombreux historiens. Mais aujourd’hui, vous allez le voir, de nouveaux éléments sont apparus sur une très ancienne carte et ils pourraient enfin aider à résoudre l’énigme.

En 1584 la reine Élisabeth veut donc agrandir l’Empire britannique en colonisant le Nouveu Monde. La colonie aujourd’hui connue sous le nom de “colonie de Roanoke” tente de s’installer dans ce qui est devenu le comté de Dare, sur une île Caroline du Nord. Leur idée était depuis cette île de réaliser des raids afin de battre les bateaux espagnols. Ainsi en 1587, 115 volontaires s’installent effectivement avec à leur tête le Gouverneur John White, certains attirés par l’or et le cuivre (dont on disait que ce territoire regorgeait).

Mais rapidement les relations avec les natifs américains de dégradent. On persuade le gouverneur White de retourner en Angleterre afin d’aller chercher de l’aide.Ce qu’il fit. Mais il prit son temps pour retourner sur l’île. Trois ans exactement ! Et quand en 1590 quand enfin il pose un pied sur ce territoire, l’endroit est vide. Plus un seul des 115 colons ne s’y trouve !

Trouvant le mot “cro” gravé sur un poteau, il imagine que les habitants ont migré à Croacan, une île voisine, certainement capturés par ses habitants. Mais à cause d’une météo peu clémente il ne peut s’y rendre et rentre en Angleterre sans autre information.

Les historiens ont dès lors supposé que les colons étaient entrés en conflit avec une tribu amérindienne et qu’ils furent massacrés.

Mais depuis 2012 nous disposons d’un indice qui accrédite une autre hypothèse. La fondation de la Première Colonie examina une carte du 16e siècle au British Museum dessinée de la main même du gouverneur White. Et là, incroyable ! Ils découvrirent des marques cachées, secrètes, dessinées à l’encre invisible et qui, reliées entre elles ressemblaient à un fort, se trouvant à l’intérieur des terres, donc sur le continent à 96km à l’ouest de l’île. Ce qui laisse penser que les colons ont pu tout simplement quitter la côte.

Des archéologues se sont rendus sur les lieux. Et effectivement en fouillant cet endroit, ils ont trouvé des artefacts qui auraient pu être utilisés par les colons après avoir fui l’île: un pot d’origine anglaise pour conserver les aliments. Etant donné que ce type d’artefact a été trouvé sur l’île et dans ce village sur le continent, il semble qu’il y ait une continuité entre ces deux sites. Les colons n’auraient donc finalement pas été massacrés, en tous cas pas la totalité d’entre eux. Une partie au moins auraient effectué une migration.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre