Tech/Science

Qui est à l’origine de la « bombe gay » ?

bombe gay

S'abonner au podcast
Ce sont les Etats Unis qui planchèrent dans les années 1990 sur cette arme chimique d’un type particulier : une bombe dont le but était de pousser les combattants adverses à adopter des comportements homosexuels, afin de désorganiser les troupes.

La « bombe gay » est donc le nom informel de cette arme chimique non létale que l’armée américaine aurait envisagé de réaliser. Comme l’indique une note écrite datée de janvier 1994 écrite par un laboratoire de l’US Air Force « il s’agirait d’un puissant aphrodisiaque provocant des attitudes homosexuelles ».  Jusque-là simple rumeur, ce document a été rendu public récemment par le « Sunshine Project », un groupe qui milite contre les armes chimiques.

Mais pour parvenir à concevoir la bombe il fallait créer des produits chimiques susceptibles d’affecter le moral et l’efficacité des unités, et ceux-ci restaient entièrement à créer. Pour y parvenir ce laboratoire militaire demandait 7.7 millions de dollars.

Le Pentagone ne nie par l’existence de ce projet mais fait savoir que l’idée avait été rapidement abandonnée; que l’armée en tout état de cause ne dispose pas d’une telle arme.  Mais du côté du Sushine Project on indique que la proposition n’a pas été rejetée sur le champ par l’armée ; qu’elle a été bel et bien examinée, comme le montre le contenu d’un CD-ROM promotionnel sur les armes non-mortelles créé par un organisme dépendant du Pentagone, en 2000.

Quoi qu’il en soit il semble qu’il y ait deux raisons de trouver le projet grotesque. D’une part penser que vaporiser un produit chimique sur des individus puisse les rendre homosexuels. Et d’autre part qu’une fois homosexuels ils seraient de mauvais soldats.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre